Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Covid-19

Hôtellerie | Vague de licenciement dans l’hôtellerie parisienne

Après le Westin Paris Vendôme, ou encore le Hyatt Regency Paris Étoile de la porte Maillot, les hôtels du groupe Marriott accusent le coup à leur tour et annoncent de nombreux licenciements à venir.

En début d’année, l’hôtel Westin Paris Vendôme (1er arrondissement) annonçait la suppression de 167 emplois sur 351, le Hyatt Regency Paris Étoile de la porte Maillot (17e) celles de 192 postes, le Méridien Étoile du groupe Marriott (17e) 254 licenciements et le Hyatt Louvre (1er) 29 suppressions d’emploi. Quant au W Opéra (9e), l’hôtel 5 étoiles géré par le groupe Marriott, il a annoncé sa fermeture et la cessation d’activité, laissant sur le carreau une centaine de salariés dont une trentaine en sous-traitance. Dernière annonce en date, un vaste plan de licenciement au Marriott Rive gauche (14e) qui doit fermer ses portes pendant trois ans pour mener d’importants travaux de rénovation. « Ils vont mettre dehors 260 personnes sur 273 salariés, pour ne garder que le directeur et les cadres techniques », alerte Abdelali Hammouti, délégué syndical Unsa dans les colonnes du Parisien.

Articles connexes