Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

None

Réouverture des CHR | Une reprise progressive malgré la levée des restrictions

La restauration à table, très impactée par la crise sanitaire, attend beaucoup de la levée des restrictions. Kantar prévoit toutefois une reprise progressive avec un secteur qui n’aura vraisemblablement pas complètement retrouvé son rythme de croisière en fin d’année.

Alors que les terrasses ont rouverte le 19 mai, le leader des études Kantar*constate que la restauration reste impactée avec un recul de 42 % des dépenses sur le 1er trimestre 2021. La mise en place de services de livraison et de la vente à emporter n’a permis de limiter que partiellement la casse : le nombre de commandes de repas en ligne (via les plateformes de livraison ou directement auprès des établissements) a certes connu un vrai essor (2,7 fois plus de commandes sur le début d’année 2021 versus l’an passé), mais le phénomène reste encore peu démocratisé (seuls 5 % à 6 % des Français en moyenne chaque mois sur l’année écoulée).

Les freins à la reprise

Les établissements attendent donc beaucoup de la levée des restrictions et de la saison estivale. Mais plusieurs éléments pourraient freiner la forte reprise attendue du secteur : Sur la 1ère phase du calendrier de déconfinement, les dernières contraintes appliquées aux professionnels du secteur (terrasses, couvre-feu, jauges) ; les appréhensions inhérentes à un retour en salle (lors du 1er déconfinement à l’été 2020, près de 40 % des Français en témoignent) ; la pérennisation du télétravail, dont la pratique a plus que doublé (16 % de foyers télétravailleurs au 1er trimestre 2021, contre 7 % avant la crise). De ce fait, Kantar estime que sur la fin d’année 2021 le niveau de dépenses en CHR sera 12 % moins élevé que celui de 2019. Le restauration ne devrait pas retrouver son rythme de croisière avant début 2022.

*Panel « Out of Home » Kantar – Tracking continu des achats de 7 000 individus (15-75 ans) en France métropolitaine pour leur consommation alimentaire hors domicile (+ repas livrés à domicile), dans tous les circuits de restauration commerciale (ne sont pas couverts les achats en restauration collective). Ces données sont issues d’un panel et ont donc une valeur de probabilité.

Articles connexes