Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Covid-19

Tourisme | Un plan de sauvetage de 18 Md€ et neuf nouvelles mesures

Ce jeudi 14 mai, le Premier ministre a annoncé qu’il entendait bien sauver la saison touristique estivale. Avec une réouverture des restaurants pressentie pour le 2 juin en zone verte et la permission accordée aux Français de prendre leurs vacances dans tout le pays, 18 Md€ seraient alloués à la relance du secteur.

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé, ce jeudi 14 mai à l’issue du Comité Interministériel du Tourisme, la teneur du plan de sauvetage élaboré : 18 milliards d'euros seraient injectés dans le secteur, matérialisés par neufs mesures. Edouard Philippe a élevé au rang de « priorité nationale » la relance d'un secteur « contrarié par le confinement d'abord et le déconfinement progressif ». Confirmant une possibilité de réouverture à partir du 2 juin pour les cafés et restaurants situés en zone verte, il a néanmoins déclaré qu'une décision définitive serait annoncée le 25 mai, parallèlement à la fixation de la date de la réouverture en zone rouge. 

Les Français devraient être autorisés à prendre leurs vacances sur l’ensemble du territoire français - Dom-Tom compris - en juillet et en août et le Premier ministre compte sur cette forte période touristique pour relancer l’hôtellerie restauration. La sauvegarde de la saison a été facilitée par l’engagement formel pris par les professionnels de rembourser les réservations de voyages à venir dans le cas où les touristes seraient empêchés d’en bénéficier. Le Premier ministre a félicité à cet égard le geste de bonne volonté des professionnels du tourisme (l'Umih, le Seto et les entreprises du voyage). Le plan de 18 milliards d’euros d’aides cumulées pour le secteur devrait contribuer à la relance d’une industrie touristique aujourd’hui quasiment à l’arrêt. 

Neuf mesures marquantes composent ce plan :  

  • La possibilité de recourir au chômage partiel est prolongée dans les même conditions jusqu’au mois de septembre prochain, au minimum.
  • Un Prêt Garanti Saison (PGS) prend le relais du Prêt Garanti par l'État. Il offre des conditions similaires, mais il est calculé sur le total du CA des trois meilleurs mois de l'année précédente (au lieu de la base de 25 % du CA pour le PGE).
  • Un plan d'investissement de 1,3 milliard d’euros a été mis en place avec Bpifrance et la Caisse des dépôts. Il va accompagner et compléter des investissements privés, injectant au total 7 milliards d’euros dans l’économie du secteur.
  • Le fonds de solidarité est étendu aux entreprises du secteur touristique qui réalisent jusqu'à 2 M€ CA et comptent jusqu'à 20 salariés. Ce dispositif sera maintenu jusqu’à la fin de l’année avec une aide plafonnée à 10 K€.
  • L’exonération des cotisations sociales qui a pris effet début mars sera maintenue jusqu’à l’autorisation de réouverture des établissements. Cette mesure représente une aide de l’ordre de 2 milliards d’euros.
  • L'enveloppe des prêts tourisme est multipliée par quatre passant ainsi à 1 milliard d’euros.
  • Les banques acceptent d’étaler les remboursements des prêts des TPE, PME sur 12 mois (au lieu de 6 mois actuellement).
  • Une solution d’accompagnement sera possible pour 2 000 entreprises du secteur.
  • Les titres restaurants non utilisés pendant le confinement serviront en priorité la restauration. Le plafonnement de l’utilisation quotidienne ne sera pas élevé à 95 € comme cela avait été suggéré il y a quelques semaines, mais à 38 € et cette latitude devrait accompagner la réouverture des CHR. 


L’Umih déplore toujours des points noirs

L’Umih qui a participé à l’élaboration de ces mesures aux côtés du Gouvernement estime que ce plan constitue « une première étape dans le redémarrage économique de notre secteur et a permis d’apporter des réponses que notre profession attendait depuis de longues semaines ». L’organisation syndicale déplore toujours des point noirs comme l’a résumé Roland Héguy, le président : « La situation est très grave. Ce Comité interministériel du tourisme était celui de la survie. La profession a obtenu certaines satisfactions ce matin comme la date de réouverture fixée au 2 juin en zones vertes, mais il reste encore de grandes incertitudes pour notre profession. Beaucoup de leviers reposent sur la dette qu’il nous faudra bien rembourser alors que nous ne serons peut-être pas économiquement en état de le faire ».

L’Umih pointe l’absence d’implications concrète de la part du secteur des assurances qui « n’alimentera le fonds d’investissement qu’à hauteur d’un milliard d’euros alors que nos pertes d’exploitation se sont déjà montées à 10 milliards et qu’elles sont appelées à se poursuivre partiellement du fait de l’obligation de réouverture en sous-capacité ». Autre point noir, la question du versement des loyers durant la période de fermeture est toujours en suspens et représente pour le syndicat « une véritable bombe à retardement pour nos entreprises ». Afin de « ne pas exporter la crise vers d’autres secteurs », il émet une proposition : l’annulation de 6 mois de loyers compensée pour les bailleurs par le fonds de solidarité. Enfin le syndicat hôtelier appelle à la validation par l’État d’un protocole sanitaire réaliste. Roland Héguy a rappelé qu’il y avait une ligne rouge : « imposer 4m2 de distanciation dans les restaurants et bars comme pour les commerces ». 


Un plan qui pèse trop sur les entreprises pour le GNI

Le président du GNI, Didier Chenet, relève trois bonnes nouvelles : la date de réouverture du 2 juin en zone verte et celle de la zone rouge qui devrait être trois semaines après, mais avec une incertitude pour certaines régions. Il se félicite, de la possibilité qu’auront les Français de prendre des vacances en juillet et août. Pour le reste, il ne cache pas sa déception : « Cela n’a rien d’un plan Marshall pour le tourisme, c’est inachevé. Ce plan repose à 80 % sur la dette portée par les entreprises. Rappelons que sur les 18 milliards d’euros annoncés, 12 ou 13 sont à leur charge. Elles vont s’endetter pour compenser des pertes dont elles ne sont pas responsables. Le crédit, c’est pour se développer ! » Didier Chenet fait aussi remarquer que toutes les entreprises ont bénéficié du chômage partiel et que si celui-ci est prolongé jusqu’en septembre pour les CHR, sa garantie au-delà de cette date devrait être moins forte. Il ne retient pas non plus la proposition de baisse de la TVA formulée par Olivier Bertrand dans une récente pétition : « Ce point n’a pas été débattu ni même mentionné ». Il estime que ce moyen de relance n’est pas opportun : « Nous avons un problème social qui ne doit pas être traité avec une mesure fiscale. Dans cette crise, il faut d’abord soulager le coût du travail qui représente le premier poste de dépense de nos entreprises ». Ainsi, le président du GNI appelle-t-il de ses vœux deux grandes mesures : « une exonération des charges patronales entre mars et décembre 2020 et un prolongement de la possibilité de chômage partiel pour le secteur au moins jusqu’en mars 2021. »


Photo de Une : Ⓒ Colin Meynard -  Unsplash

Articles connexes

Le Magazine

Agenda

Les 5 et 6 septembre 2020

Vignes vins randos - Val de Loire

En savoir plus
Du 6, 7 au 8 septembre 2020

Sirha Green - Lyon

En savoir plus
Les 8 et 9 septembre 2020

M.A.D.E - Paris

En savoir plus
Du 12 au 15 septembre 2020

Omnivore - Vincenes

En savoir plus
Les 20, 21 et 22 septembre 2020

Sandwich & Snack Show - Paris

En savoir plus
Les 21 et 22 septembre 2020

Natexpo - Lyon

En savoir plus
Les 26, 27 et 28 septembre 2020

Whisky live - Paris

En savoir plus
Du 29 septembre au 1 er octobre 2020

Carrefour des fournisseurs de l’industrie alimentaire (CFIA) - Nantes

En savoir plus
Du 4 au 7 octobre 2020

Franchise expo - Paris

En savoir plus
Le 13 et 14 octobre 2020

Food Hotel Tech - Nice

En savoir plus
Les 19 et 20 octobre 2020

Planète Bière - Paris

En savoir plus
Les 3,4 et 5 novembre 2020

SETT - Montpellier

En savoir plus
Du 15 au 19 novembre 2020

Equip'hotel - Paris

En savoir plus
Du 3 au 6 décembre 2020

Salon des vins des Vignerons Indépendants - Paris

En savoir plus
Du 10 au 13 décembre 2020

Festival Taste of Paris

En savoir plus
Du 23 au 27 janvier 2021

Sirha - Lyon

En savoir plus
Les 25, 26 et 27 janvier 2021

Millésime Bio - Montpellier

En savoir plus
Les 15, 16 et 17 février 2021

WINE - Paris

En savoir plus
Les 15, 16 et 17 février 2021

Phar'Event - Paris

En savoir plus
Les 23, 24 et 25 février 2020

Vinexpo - Hong Kong

En savoir plus
Du 27 février au 7 mars 2021

Salon International de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
Du 27 février au 7 mars 2021

Les Brasseurs de France au Salon de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
Du 27 février au 7 mars 2021

Concours Général Agricole du Salon de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
Les 2 et 3 mars 2021

Food Hotel Tech - Paris

En savoir plus
Du 2 au 5 mars 2021

ProWine Asie - Singapour

En savoir plus
Les 15, 16 et 17 mars 2021

Egast - Strasbourg

En savoir plus
Du 15 au 19 mars 2021

Les Grands Jours de Bourgogne

En savoir plus
Les 21, 22 et 23 mars 2021

Prowein - Düsseldorf

En savoir plus
Les 9, 10 et 11 avril 2021

Salon des vins « Les Printemps de Châteauneuf-du-Pape »

En savoir plus
Les 10, 11 et 12 avril 2021

Rhum Fest Paris - Vincennes

En savoir plus
Les 12 et 13 avril 20201

Vinomed - Montpelier

En savoir plus
Du 18 au 21 avril 2021

Vinitaly, Enolitech, Sol & Agrifood - Veronne

En savoir plus
Les 24 et 25 avril 2021

Grand week-end des Crozes-Hermitage - Mercurol

En savoir plus
Du 17 au 20 mai 2021

Hostelco - Barcelone

En savoir plus
Du 18 au 21 mai 2021

ProWine Asie - Hong Kong

En savoir plus
Du 17 au 21 juin 2021

Bordeaux fête le vin

En savoir plus
Du 17 au 20 octobre 2021

Serbotel, Nantes

En savoir plus
Les 24, 25 et 26 octobre 2021

Natexpo - Paris

En savoir plus
Les 21, 22 et 23 novembre 2021

EXP'HÔTEL - Bordeaux

En savoir plus
Les 11, 12 et 13 septembre 2020

Mondial de la Bière - Paris

En savoir plus
Infos à venir

Printemps des Liqueurs

En savoir plus
Infos à venir

Paris coffee show

En savoir plus
Infos à venir

Air Provence - Var

En savoir plus
Infos à venir

SIAL Paris

En savoir plus