Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Sélection Equipement & Services

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Assurance chômage | Un bonus-malus pour réguler le recours aux CDD

À l'occasion de la réforme du système d'assurance chômage, le Gouvernement a annoncé la mise en place d'un système de bonus-malus qui va directement concerner les contrats courts établis dans le secteur du CHR. Cette mesure, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2020, concernera les entreprises de plus de 11 salariés. Le taux de prélèvement des cotisations chômage pour des CDD, qui est actuellement fixe (4,05 %), sera désormais variable : entre 3 et 5 % en fonction du taux de turnover dans l'entreprise. Côté patronat, la levée de boucliers est plutôt timide. L'Umih salue cette « réforme qui doit faire évoluer le marché du travail », mais « regrette [qu'elle] fasse supporter sur seulement sept secteurs le poids de la dette de l'assurance chômage en instaurant le bonus-malus. […] Le recours au contrat court est inhérent au pic d'activité dans l'hôtellerie-restauration ».

Plus incisif, le GNI, dans un communiqué, évoque sa « colère » et son président, Didier Chenet, rappelle que la profession « n'a pas d'autres alternatives que de recourir à ces contrats courts, sauf à aller vers plus de précarité pour nos collaborateurs, en les recrutant sous statut d'autoentrepreneur, un statut où la protection sociale est réduite à peau de chagrin ». On se souvient qu'il y a quelques mois, l'Umih avait proposé l'instauration d'un CDI de mobilité qui fonctionnerait autour d'une plate-forme permettant aux employeurs de trouver des réponses ponctuelles à leurs besoins en main d'œuvre. Mais ce projet reste pour l'instant hypothétique.

© Crédit photo : Chuttersnap on Unsplash