Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Covid-19

Entretien | Un an à l'épreuve du Covid avec Nathalie Douis, directrice marketing d’aucy foodservice

Après avoir traversé un tunnel de plus d’un an, entre inactivité et réouverture sous contrôle, les cafés-restaurants voient le bout du tunnel. Cette période pénible a laissé des séquelles, mais aussi ouvert de nombreuses opportunités. Nous sommes partis sur le terrain pour prendre le pouls de cette profession convalescente. Entretien avec Nathalie Douis, directrice marketing d’aucy foodservice.

Quel a été le pire moment de découragement ?

Les premiers jours du premier confinement avec le retour des camions en cours de livraison et tous les produits frais qui ont dû être détruits, c’est tout le travail de nos éleveurs de la coopérative. 

Comment avez-vous entretenu la flamme ? Brûle-t-elle toujours ?

Nous avons souhaité conserver le contact avec nos clients, notre équipe de conseillers culinaires appelait quotidiennement les clients utilisateurs, nous avons organisé plusieurs webinaires sur des sujets d’actualité, comme le bien être animal au sein de la filière œuf ou encore plus récemment sur le rôle de l’agroécologie au sein de la transition alimentaire. Nous sommes une coopérative et notre mission est de développer les exploitations de nos agriculteurs adhérents bretons dans un contexte de transformation de l’agriculture. 

Comment avez-vous utilisé ce temps libre inattendu ?

Nous avons préparé le redémarrage avec la mise à disposition d’outils facilitant le déploiement de la loi Egalim [loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, NDLR] pour nos clients, la refonte de notre site avec de nouvelles fonctionnalités type moteur de recherche pour les recettes et enfin un lancement exceptionnel de 45 références « Eligible Egalim » à partir de septembre 2021. 

Qu’est-ce qui a changé chez vous durant cette parenthèse ?

Comme tous les acteurs, le numérique a pris une place importante dans nos façons de communiquer, les outils de visio, les webconférences, des nouvelles façons d’interagir, nous nous sommes adaptés, mais rien ne remplacera le plaisir de retrouver nos clients en présentiel !

Avez-vous des regrets ?

Non, nous nous sommes plutôt mis à regarder devant et réfléchir à comment accompagner au mieux nos clients et les consommateurs du foodservice de demain.

Comment jugez-vous l’action du gouvernement face à la pandémie ?  

Cette crise a été riche d’apprentissages pour chacun d’entre nous et nous avons pris conscience de l’importance du travail de nos agriculteurs, de la souveraineté alimentaire. 

Pensez-vous que votre entreprise survivra ?

Oui. Nous faisons partie de la coopérative Eureden créée en 2021, qui a pour ambition de développer l’innovation, le multicanal, l’international, les marques et la croissance externe. Nous avons plusieurs branches et des activités retail qui sont en pleine croissance. De la Bretagne à l’international, nous sommes fiers de porter nos valeurs d’engagement, de coopération et de confiance.  

Et si la crise avait aussi du bon ? Finalement, quel(s) enseignement(s) tirez-vous de cette crise ?

Ce contexte de crise nous a fait prendre conscience de notre rôle dans la transition agricole et alimentaire à laquelle nous entendons prendre une part active, nous innovons afin d’accompagner nos coopérateurs vers une agriculture plurielle et durable, et afin de développer une alimentation de qualité accessible à tous. 

Comment entrevoyez-vous l’avenir ? Quels sont vos projets de développement ?

Nous sommes un acteur majeur de l’économie des territoires, nous contribuons à leur développement. Nous investissons dans l’expérimentation et la recherche de solutions agronomiques et zootechniques innovantes, permettant de concilier performance opérationnelle, préservation des ressources et bien-être des animaux.

Avez-vous mis en place des actions pour accompagner la reprise du CHR ?

Oui, nous avons écouté nos clients et observé les évolutions du marché. Nous avons de nombreuses innovations à venir pour répondre à la restauration commerciale en attente de produits service pour la vente à emporter ou la livraison à domicile, mais également pour la restauration collective. Nous sommes aux côtés de nos clients pour être un partenaire de leur redémarrage en leur apportant des solutions adaptées.

 

 



Articles connexes