Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Sélection Equipement & Services

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Cul Sec

Portrait | Thierry Gardinier, président du groupe Gardinier et fils

Votre café-restaurant fétiche ?

Le restaurant Épicure, au Bristol.

Une boisson et un lieu ?

Un grand bordeaux dans le millésime 2005 en haut de la dune du Pyla, au coucher du soleil.

Votre expérience culinaire la plus marquante ?

Un déjeuner à la truffe chez notre ami Pebeyre, à Cahors.

Votre péché mignon le plus inavouable ?

L'inavouable ne s'avoue pas ! Mais le chocolat est mon péché mignon !

Ce qui vous porte sur les nerfs dans la profession ?

La condescendance et l'intransigeance de certains sommeliers quant à leur prétendue connaissance des vins dits « naturels ».

Votre dieu du CHR ?

Je n'ai pas de dieu, mais un grand respect pour Auguste Escoffier, l'artisan de la renommée de la cuisine française dans le monde.

Une anecdote ?

Être obligé de déguster un œuf de cent ans en Chine…

Sans pouvoir s'esquiver !

La dernière fois que vous vous êtes laissé emporter par l'ivresse ?

L'ivresse me l'a fait oublier !

Thierry Gardinier, président du groupe Gardinier et fils