Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Foodtech | Sunday promet la fin de l'attente au restaurant

La start-up sunday complète son offre de paiement par QR Code avec la possibilité de passer commande, par le même procédé. Avec cette solution, elle promet la fin de l’attente dans les CHR.

Avec son service Order & pay, qui permet aux clients de passer eux-mêmes leur commande et payer l’addition depuis leur smartphone en moins de 10 secondes, sunday veut révolutionner le fonctionnement des restaurants. « On l’annonce aujourd’hui, c’est la fin de la queue dans les CHR, notamment les bars, les restaurateurs de plages, la restauration rapide, etc. », lance Victor Lugger, cofondateur et P-DG de Sunday. Les établissements à fort trafic (bars, food courts, restauration rapide) sont les premiers concernés par ce nouveau service. « Les serveurs auront 40 % de temps en plus, ils n’auront plus besoin de courir et pourront prendre le temps de bien conseiller, d’être à l’écoute », ajoute Victor Lugger, qui promet également plus de pourboires et 15 % de chiffres d’affaires en plus pour le restaurateur. « Avec notre service, on promet des pourboires multipliés par trois, assure-t-il. Cela permet également un gain de temps important puisque les erreurs de caisse sont limitées. »

Succès fulgurant

La marque revendique déjà plus de 5.000 restaurants signés en moins d’un an, soit un volume de transactions annuelles de 1,59 Md $. Tous types de restaurants utilisent actuellement la solution, de l’étoilé de Jacques Faussat aux établissements du Groupe Bertrand en passant par les Parisiens Cali Sisters et Bouillon Pigalle. « La majorité de nos clients sont des indépendants, il n’y a pas d’abonnement, pas de frais fixes ni d’installation, les coûts ne dépassent pas les 1 % du chiffre d’affaires et cela dépend des volumes », précise Victor Lugger.  

Avant fin 2022, Sunday ambitionne de signer 15.000 nouveaux restaurants, mais également étendre sa présence géographique en Amérique du Nord et en Europe, soit un marché au potentiel global de 7500 Md $. Lancé par Christine de Wendel, Victor Lugger et Tigrane Seydoux (et plus de 400 collaborateurs) en avril 2021, Sunday a mené deux levées de fonds de 120 M$ en 2021.