Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Profession

Lyon | Sirha : Emmanuel Macron à la rencontre des restaurateurs

Emmanuel Macron était en visite au Sirha de Lyon lundi 27 septembre, accompagné du ministre de l'Agriculture et du secrétaire d'État au petites et moyennes entreprises.

Après les confinements, la crise, la baisse drastique programmée du soutien financier et les difficultés de recrutement dans les CHR, cette édition 2021 du Sirha avait bien mérité une visite présidentielle. Elle a eu lieu lundi 27 septembre, jour de clôture du salon. Emmanuel Macron s'est entouré des ministres de l'Agriculture et des PME pour « venir au chevet » des restaurateurs. L'expression n'est pas dévoyée, puisque le Président en a profité pour prodiguer ses recommandations au secteur pour améliorer son attractivité et faire des annonces. 

Défiscalisation des pourboires par carte

Une mesure concrète, et « qui ne coûte pas cher », assure le Président : défiscaliser les pourboires en paiement par carte bancaire, avec une mise en oeuvre dans les prochains mois. « Nous avons décidé que les pourboires payés par carte bleue seraient sans charge pour les employeurs et sans impôts pour les salariés », explique-t-il. Ce sera tout pour les annonces sur la problématique des salaires dans les CHR, pour le moment. 

À lire aussi : Les salariés des CHR sont les moins bien payés de France

Autre axe de mesure, Emmanuel Macron annonce des mesures pour revaloriser le travail par rapport à l'inactivité, et favoriser l'apprentissage et l'alternance dans les métiers de l'hôtellerie-restauration. « Si vous voulez être sûrs de ne pas être au chômage pour vous ou vos enfants, il faut embrasser ces métiers de l'hôtellerie restauration, conclut le Président, dont les propos ont été rapportés par Le Progrès. Vos métiers sont des métiers de sens. Ils apportent du bonheur. »

Articles connexes