Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Profession

Sondage | Restaurants : la fin du client roi ?

Le Collège Culinaire de France a interrogé les Français sur leur vision du restaurant. Les résultats sont saisissants : les clients sont en proie à une réelle prise de conscience. Ils ne souhaitent plus simplement profiter d'un bon repas, ils souhaitent s'engager auprès du restaurant. L'ère du client roi semble prendre fin.

Le Collège Culinaire de France a mandaté un institut d'études indépendant pour sonder les Français sur leur relation au restaurant, notamment après cette longue période de privation. Ce premier sondage* révèle que le client tend à développer un nouveau lien avec le restaurant jusqu'à aspirer s'engager auprès de lui. En effet, 80 % des Français se disent prêts à prendre des engagements pour soutenir restaurateurs et artisans. Par ailleurs, 94 % souhaitent y aller plus souvent, 68 % se disent prêts à payer d’avance, à la réservation, 53 % souhaiteraient contribuer à financer un projet pour le restaurateur et 34 % seraient même tentés par l’aventure et devenir associés d’un restaurateur. Il apparaît donc clairement que les consommateurs souhaitent réellement s'investir pour soutenir des projets et les voir perdurer le plus longtemps possible. Dixit alors le client roi et place au client engagé.

Eveil des consciences

Cet état d'esprit doublé du fait que la priorité du client en allant au restaurant est pour une écrasante majorité, l’accueil, le service, l’ambiance (99 %) mais aussi une cuisine de marché et des produits de saison (94 %) devant le niveau gastronomique de la cuisine (80 %), le rend désormais co-auteur de la qualité. Il s’intéresse à l’origine des produits et aux méthodes de production de ce qui lui est servi. En effet, selon l’étude, 38 % déclarent aimer avoir des informations sur les producteurs et les artisans qui travaillent avec les restaurants et 39 % souhaitent avoir accès aux adresses de ces producteurs artisans. Il ne se satisfait plus seulement de ce qui est bon à manger mais il s'interroge et cherche à comprendre.

* Etude réalisée fin janvier 2021 pour le Collège Culinaire de France, par l’institut d’études EasyPanel auprès d’un échantillon de 1 500 personnes représentatives de la population française de 18 ans et plus.

Articles connexes