Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Etude | Restaurant : une fréquentation forte attendue cet été

The Fork, société du groupe TripAdvisor, a sondé les Français pour connaître leurs projets de vacances pour cet été et donc l'impact sur la restauration. 86 % des personnes interrogées prévoient de passer leurs vacances en France.

Dans sa nouvelle étude, The Fork révèle où, quand et comment les Français vont partir en vacances cet été. Le secteur du tourisme français pourra compter sur la fréquentation massive des Français. 86 % d'entre eux ont confié à The Fork qu'ils resteraient en France pour passer leurs vacances. En tête des régions choisies par les Français pour cet été, on retrouve à égalité le Sud-Ouest et la Bretagne/Pays de la Loire (20 %). Pour ceux qui souhaitent partir à l'étranger, l’Europe est la destination en vogue (83 %) et notamment l’Espagne (22 %) ou le Portugal (20 %).

Un dynamisme estival favorable aux restaurants

Le secteur de la restauration va également bénéficier de cet élan et de ce dynamisme estival. Les vacanciers français vont continuer à soutenir les restaurateurs, comme ils l'ont fait depuis la réouverture des terrasses. 86 % des répondants prévoient de manger au restaurant plus souvent que le reste de l’année, 21 % prévoient même d’y aller tous les jours et 43 % entre 1 et 3 fois par semaine. Le budget moyen consacré au sortie au restaurant (par personne et par repas) se verrait quant à lui réparti en deux grandes catégories : la majorité prévoit de dépenser entre 15 et 25 euros (41 %) tandis que d’autres envisagent de dépenser entre 25 et 35 € (36 %). 

Articles connexes