Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Covid-19

Covid-19 | Réouverture des restaurants et bars : vers une approche territorialisée

Emmanuel Macron a étudié le dossier de la réouverture des établissements avec plusieurs membres de son gouvernement, jeudi 15 avril. L’hypothèse d’agendas différents selon les territoires est sur la table.

Emmanuel Macron présidait ce jeudi 15 avril une réunion en présence de plusieurs membres de son gouvernement pour aborder la sortie de crise, et notamment la problématique des réouvertures des restaurants et bars. D'après les retours de différentes sources gouvernementales et des syndicats - lesquels n'avaient pas été conviés à la réunion -, la tendance serait de suivre la même voie qu'en mai 2020, contredisant ainsi le fameux proverbe, « Bis repetita non placent ». 

Ainsi, la réouverture des terrasses pourrait se faire de manière territorialisée, en fonction de la situation épidémique. Paris et sa région pourraient donc bien ne pas être les premiers à rouvrir. En supposant, bien entendu, que la date du 15 mai soit maintenue, sachant que les proches d'Emmanuel Macron assurent que ce calendrier sera tenu. Pour le chef de l’État, pas question de décevoir les Français en retardant l’échéance. Courant mai sera donc dévoilé un protocole précis pour la réouverture ; par exemple le couvre-feu doit être retardé mais de manière progressive. Il n'est donc pas question de passer de 19 h à minuit d'un coup.

L'exécutif souhaiterait également un cadre sanitaire particulièrement strict dans les établissements, en mettant en place un protocole rigoureux dont certaines mesures avaient déjà été dévoilées, comme le QR code à l'entrée des restaurants (supplé par un cahier de rappel pour les clients n'ayant pas de smartphone), espacement des tables, etc. Selon Marc Sanchez, secrétaire générale du syndicat des Indépendants qui tient les informations du cabinet d'Alain Griset, les contraintes pour les restaurants pourraient être un peu plus dures qu'à l'automne dernier selon l'état sanitaire au moment de rouvrir. Finalement ce nouveau cap amènerait à une réouverture des terrasses entre le 15 et le 28 mai, suivie des salles des bars, brasseries et restaurants mais avec une jauge entre le 29 mai et le 11 juin. Et dernière étape, qui constituerait la fin du calvaire des restaurateurs, une réouverture pour tout le monde sans jauge à l'extérieur et en intérieur à partir du 12 juin.

Rappelons que le secteur a une vraie force de frappe : on dénombre en France 168 000 restaurants, plus de 38 000 bars et cafés pour un million de salariés. Le secteur CHR est le 6e employeur du pays.

Articles connexes