Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Sélection Equipement & Services

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Reportage

Accueil du client | Reconquérir les enfants

Un menu enfant est indispensable pour attirer les familles. Mais il n'est pas suffisant. D'autres évolutions sont nécessaires pour attirer et fidéliser cette clientèle.

J'ai déjà dû quitter un restaurant, un semi gastro, parce qu'il ne proposait pas d'offre enfant », témoigne Fred Martz, père et cofondateur de Wel-come Family. Cette entreprise conçoit et commercialise du mobilier et des produits de loisir pour aider les restaurateurs à accueillir les familles avec enfants. « Lors de nos démarchages commerciaux, on voit qu'il n'y a qu'un restaurant sur dix qui est sensible à cette question, soulève Fred Martz. En France, on a cette vieille vision des familles qui perturbent le service et le reste de la clientèle, d’une table familiale qui rapporte moins… Les enfants font peur aux restaurateurs. » Pourtant, soigner l’accueil des enfants permet non seulement d’attirer une nouvelle clientèle, de jeunes parents, qui se communiquent les bons plans par bouche-à oreille, mais aussi d’augmenter le ticket moyen du repas en famille. « Quand le parent est moins stressé, il reprend un verre de vin, un café », conclut Fred Martz, qui parle d'expérience.

Chaises hautes et crayons de couleur

Selon tous les professionnels que nous avons interrogés, le mobilier minimal à mettre à disposition des parents se compose d’une ou de plusieurs chaises hautes, ou des rehausseurs, sécurisés, ainsi que des chauffe-biberons. Si la surface le permet, l’installation d’une table à langer dans les sanitaires, et une reconfiguration de la salle pour permettre aux poussettes de circuler, sont recommandées. Incontournable : le dispositif pour occuper les enfants, qui peut se traduire par une simple boîte de crayons et des feuilles blanches. À proposer dès l’arrivée dans l’établissement, pour permettre aux parents de consulter tranquillement la carte, puis de faire patienter les enfants et éviter qu'ils ne déambulent parmi les clients en attendant leurs plats.

Welcome Family crée des dispositifs plus élaborés : « On essaie de faire des choses qui ont du sens, qui font appel à la créativité, pour permettre aux enfants de s'épanouir, comme des jouets à monter, des scoubidous… On renouvelle régulièrement pour nos clients réguliers, qui ont besoin de nouveauté. », explique Fred Martz. Autre exemple avec les restaurants La Boucherie labellisés Kids, qui proposent aux enfants des crayons et un set de table adapté à leur âge : coloriage, labyrinthe, Sudoku…

Évidemment, la meilleure option reste la mise en place d'un espace dédié aux enfants.

Encore faut-il avoir la place et les moyens ! Mais l'investissement est rentable. Depuis octobre 2017, le restaurant Vins des Pyrénées (Paris 4e) a fait de ses dimanches un « Paradis des tout-petits ». Ce jour-là, l'étage, habituellement un bar à cocktail, est transformé pour les accueillir, avec la mise en place de barrières de sécurité, d'un puzzle géant, de dînettes, Kapla, petites voitures, ateliers maquil lage ou gom-mettes… Deux personnes, une serveuse et Yvette, 65 ans, embauchée pour cet emploi, s'occupent des enfants. « C'est très différent du concept kids friendly habituel, avec coloriage, nuggets et ketchup, défend Florian Cadiou, propriétaire et directeur du restaurant. Nous, on s'occupe vraiment et exclusivement des enfants, au point qu'ils pleurent au moment de partir. Au début, c'était simplement pour tranquilliser les parents, mais, maintenant, ils finissent presque tous par jouer là-haut, avec les enfants ! » La journée n'est pas forcément rentable, mais elle fournit une excellente réputation au restaurant. « Le dimanche, c'est booké. Il y a eu un effet de buzz, parce que les gens sont sensibles à la prise en charge professionnelle, remarque Florian Cadiou. C'est un moment qui fidélise les clients, qui peuvent revenir plus tard, sans les enfants. »

Le réhausseur de Welcome Family sont pliables, et les chaises hautes empilables, pour les restaurants qui disposent de peu d'espace. Un des nouveaux modèles de set de table remis aux jeunes clients de La Boucherie avec une pochette de crayons 

Ne pas se laisser distancer

L'espace enfants est une idée qui fait son chemin. Depuis 2016, avec une première Kids Zone qui a vu le jour à Bercy Village, la chaîne Vapiano en a ouvert plusieurs, dans des lieux d'implantation propices aux familles tels certains centres commerciaux ou les parcs de loisirs Disney Village et Villages Nature. Actuellement, le groupe La Boucherie travaille pour généraliser et uniformiser les espaces dédiés aux enfants dans ses différentes adresses, en proposant, grâce à un prestataire, une offre modulable selon l'espace disponible. « Cela permet de maîtriser les coûts de mise en place, et de convaincre plus de franchisés de développer ces espaces », souligne Sylvie Poncelet, chargée marketing. Outre cette volonté de généraliser les espaces enfants, le groupe travaille à attirer les familles depuis 2015, avec la mise en place de la charte La Boucherie Kids, à laquelle ont pour l'heure adhéré 75 restaurants sur 127 en France métropolitaine. « D'autres mettent en œuvre des parties de la charte sans y avoir adhéré. Il y a donc plus de restaurants engagés dans cette démarche que de restaurants labellisés », souligne Sylvie Poncelet. Ainsi, 112 restaurants ont participé à l'offre d'un menu enfant gratuit pour un menu adulte acheté lors des vacances scolaires, période propice aux sorties familiales. La charte contient d'autres obligations, telles que mettre à disposition le mobilier nécessaire ou des menus enfants, mais aussi l'engagement de prendre les commandes des enfants en premier et de les servir en priorité, pour qu'ils restent calmes le plus longtemps possible. « Au début, les familles n'étaient pas notre cœur de cible, comme elles le sont pour Buffalo Grill ou Hippopotamus, qui sont connus par les familles pour leur accueil, reconnaît Sylvie Poncelet. On avait un déficit d'image vers cette cible familiale, mais on fait de gros efforts car on a pris conscience du potentiel de cette clientèle, dont plus aucun restaurateur n'a les moyens de s'en passer. »

 L'espace dédié aux enfants dans le restaurant La Boucherie de Saint-Herbain (Loire Atlantique).

Plus forts ensemble

Les restaurants chaînés n'ont pas seulement été les premiers à miser sur l’accueil des familles. Ils ont également su (bien) communiquer sur le sujet, dans leurs nombreuses adresses. Leur uniformité et leur répartition sur l’ensemble du territoire sont autant d’atouts. « On s’est rendu compte de l’importance d’une uniformisation des façons d’accueillir les familles, confirme Sylvie Poncelet. Ainsi, les parents sont habitués et rassurés par une qualité constante et une sécurité garantie. C’est agréable pour eux de savoir que dans telle chaîne, ils seront bien accueillis, que personne ne fera la tête à leur arrivée… » En voyage ou en déplacement dans une région qu'ils ne connaissent pas, les parents savent ainsi qu'ils recevront bon accueil dans tous les restaurants d'un même groupe. De plus, l'enfant est prescripteur dans le choix de la destination de vacances, en fonction des activités, offres de restauration et d'hôtellerie disponibles sur place. Partant de ce constat, l'agence de développement touristique et relais territorial des OT&SI de l'Yonne a lancé, en 2008, le label Famil'Yonne. Le but est de devenir un territoire attractif pour le tourisme familial, et de le faire savoir. En 2016, 70 prestataires de loisirs, plus de 130 animations et 41 hébergements et restaurants étaient labellisés. Chacun s'est engagé notamment à indiquer les services et équipements proposés aux familles sur leurs dépliants, sites et au téléphone, et à promouvoir et communiquer sur le réseau Famil'Yonne. À ce premier volet de communication s'ajou tent les actions de promotion réalisées par Yonne Tourisme (carnet de route, goodies, magazines thématiques, etc.). Dans le même principe de réunir les restaurants indépendants pour leur donner plus de force, les fondateurs de Welcome Family ont créé un guide d'adresses kids friendly, disponible sur le Net et permettant aux parents de faire une recherche thématique et géolocalisée. « On propose gratuitement aux restaurateurs d'y figurer », précise Fred Martz. Ici, ce sont les notes et commentaires laissés par les internautes qui permettent de préjuger de la qualité d'un établissement, alors que le label Famil'Yonne impose des critères aux restaurants. Notamment l'obligation d'avoir à la carte un menu enfant standard, et de proposer un menu avec des produits du terroir et/ou gastronomiques. Dans le restaurant du Relais & Châteaux La Côte Saint-Jacques, le chef Jean-Michel Lorain propose ainsi un menu « Initiation à la gourmandise », comportant une entrée et un dessert offert par le chef, et un plat à la carte en demi-portion. Menu qui peut être dégusté à table avec les parents, en chambre avec éventuellement un baby-sitter ou dans la salle de jeux. De quoi laisser les adultes profiter de leur repas en toute quiétude.

Détail intéressant du cahier des charges de Famil'Yonne à destination des restaurateurs : il leur est demandé de s'adresser directement aux enfants, notamment pour leur pro poser les plats terroir en employant des mots adaptés.

Ce qui permet de nouer des liens plus étroits avec ceux qui seront les clients de demain et qui peuvent, dès aujourd'hui, développer des préférences gustatives.

Chiffres clés

- La décision des enfants d'aller au restaurant a généré 360 millions de visites en 2017.

- Les familles y dépensent en moyenne 30 €.

- Seulement 15 % des restaurants concernés proposent un menu enfant.

Source : NPD Group