Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

None

Bonnes pratiques | Prévenir les risques liés à la canicule

Le code du travail ne définit pas l'activité par forte chaleur. Au-delà de 30°C pour une activité sédentaire et de 28°C pour un travail demandant une activité physique, la chaleur constitue toutefois un risque pour les salariés.

La France connaît un important épisode de chaleur alors que l’heure de l’été n’a pas encore sonnée. Un pic est attendu pour la journée de samedi 18 juin. En ce jeudi 16 juin, 12 départements viennent d’être placés en vigilance rouge. Ces températures exceptionnelles précoces représentent un danger pour la population. À ce titre, l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) a mis en place des notices de prévention à destinations des entreprises et de l’ensemble des travailleurs. Dans le secteur de la restauration, les grosses chaleurs impactent particulièrement les équipes de cuisine qui évoluent à proximité des fourneaux et dans des espaces pas toujours climatisés. Les heures de travail deviennent difficiles voire insupportables pour cette catégorie de travailleurs confrontée à une forte transpiration, de l'épuisement, des jambes lourdes, des maux de tête, des vertiges … Le principal risque pour eux est la déshydratation, à laquelle il faut être vigilant. Les serveurs doivent aussi craindre le coup de chaleur à l’heure du déjeuner où les terrasses font le plein. Pour se faire, les employeurs peuvent difficilement aménager les horaires de travail en restauration. Ils sont néanmoins en mesure d'augmenter la fréquence des pauses et de récupération dans des lieux frais. Des sources d'eau potable installées à proximité des postes de travail sont également à prévoir. La mise en place de rotation de tâches est aussi envisageable. Les employeurs doivent globalement sensibiliser leur personnel aux risques encourus à l'expositon aux fortes chaleurs. 

Articles connexes