Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Rémunération | Pour Élisabeth Borne, les salaires des CHR ne sont « pas à la hauteur »

La rémunération dans le secteur de l’hôtellerie-restauration est à nouveau au coeur du débat. La ministre du Travail Élisabeth Borne a appelé les employeurs du secteur à « mettre des propositions sur la table » concernant les salaires.

« Il y a des secteurs qu’on a massivement aidés dans la crise et qui aujourd’hui nous disent : on n’arrive pas à recruter […] il faut qu’ils se posent la question de pourquoi ils n’arrivent pas à recruter […], j’attends qu’ils mettent des propositions sur la table », a lancé la ministre du Travail Élisabeth Borne au micro de France Inter dans l’émission On n’arrête pas l’éco. Citant particulièrement les hôtels, cafés et restaurants, « des secteurs dans lesquels les conditions de travail, les rémunérations ne sont pas à la hauteur des contraintes des métiers », elle a appelé les gérants à « se remettre en question ». « C’est des secteurs qu’on aide, qu’on continue à aider, je pense qu’ils entendent le message », estime-t-elle.

Verser la prime Macron

La ministre a par ailleurs appelé les entreprises a utiliser la prime de pouvoir d’achat, dite « prime Macron », qui permet de verser jusqu’à 2 000 € défiscalisés par salarié : « J’invite toutes les entreprises dont les marges le permettent à se saisir de cet outil. »

Ping-pong avec les syndicats

Interrogé sur le sujet par BFMTV, Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef a assuré qu’augmenter les salaires reviendrait à augmenter les prix. « Un cout salarial plus élevé se traduit forcément par un prix de vente plus élevé », a-t-il commenté. De son côté, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT a pointé « une responsabilité de l’État ». Sur France Inter, il a estimé qu’il fallait « conditionner les aides aux entreprises » à l’ouverture de « négociations de branches dans tous les secteurs » sur les rémunérations et les conditions de travail.


 

Articles connexes

Le Magazine

Agenda

Du 28 au 30 Mai 2021

Printemps des Liqueurs

En savoir plus
Du 11 au 13 septembre 2021

Paris coffee show

En savoir plus
Du 12 au 13 septembre 2021

Salon Gourmet Selection

En savoir plus
Septembre 2021

Sirha

En savoir plus
Du 17 au 20 octobre 2021

Serbotel, Nantes

En savoir plus
Du 28 au 30 novembre 2021

EXP'HÔTEL - Bordeaux

En savoir plus
Du 15 au 16 mars 2022

M.A.D.E - Paris

En savoir plus
Du 15 au 19 octobre 2022

SIAL Paris

En savoir plus
Du 6 au 10 novembre 2022

Equip'hotel - Paris

En savoir plus
2022

Les Brasseurs de France au Salon de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
Reporté en 2022

Salon International de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
5-6 octobre 2021

Food Hotel Tech Nice

En savoir plus
9-10 novembre 2021

PARIS EVENT CENTER

En savoir plus