Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Sélection Equipement & Services

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Cul Sec

Portrait | Philippe Faure-Brac, Meilleur sommelier du monde 1992 et propriétaire du Bistrot du Sommelier

Meilleur sommelier du monde 1992 et propriétaire du Bistrot du Sommelier

Votre café-restaurant fétiche ?

Je change très souvent de lieu. Mais je dirai la À La Bonne Franquette à Montmartre, parce qu'on y fait beaucoup de rencontres.

Une boisson et un lieu ?

Un blanc de La Clape dégusté au château L'Hospitalet.

Votre expérience culinaire la plus marquante ?

Celle du restaurant de mes grands-parents, Les Trois Chamois, à Briançon. Je me souviens avec bonheur du civet de chamois réalisé par ma grand-mère.

Votre péché mignon le plus inavouable ?

La gourmandise en général et, en particulier, le vacherin glacé. Enfant, la nuit, je me relevais pour en manger.

Ce qui vous porte sur les nerfs dans la profession ?

Le manque de sourire, c'est tellement important dans notre métier.

Votre dieu du CHR ?

Patrick Pagès. Ce chef de Vialas (Lozère) synthétisait parfaitement les sensibilités de la sommellerie et de la restauration.

Une anecdote ?

Lorsque j'ai créé le MOF Sommellerie en 1997, j'ai été convié à une réception à l'Élysée. Pendant la soirée, je me suis retrouvé entraîné dans un lieu un peu à l'écart par deux personnes : le président Jacques Chirac et Paul Bocuse. Tous deux m'ont alors vivement encouragé à créer ce MOF Sommellerie.

Votre dernière ivresse ?

L'ivresse, je ne sais pas ce que c'est. L'enthousiasme, c'est tous les jours. L'ivresse, ce n'est pas au fond d'un verre, mais au fond du cœur.

Philippe Faure-Brac

Philippe Faure-Brac