Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Olivia Grégoire est attendue au tournant par les professionnels

Olivia Grégoire sera le nouveau contact privilégié au gouvernement pour les professionnels des CHR. Elle est devenue au dernier remaniement ministre déléguée chargée des PME, du Commerce, de l'Artisanat et du Tourisme.

Les syndicats de la profession ont été entendus. Le poste de ministre du Tourisme, laissé vacant après les présidentielles et le départ de Jean-Baptiste Lemoyne dans la première version du gouvernement d'Elisabeth Borne a été pourvu. Olivia Grégoire, remplacée au porte-parolat par l'ancien ministre de la Santé Olivier Véran, reprend les fonctions de ministre déléguée au Tourisme. Mais ce n'est pas tout. Lui seront également attribuées les casquettes de secrétaire d'état déléguée aux TPE et PME, au commerce et à l'artisanat. Cette fusion fait de facto d'Olivia Grégoire le contact privilégié des professionnels des CHR au gouvernement. Et ces derniers l'attendent au tournant. 

L'AFMR veut une reconnaissance fiscale pour les restaurateurs vertueux

L'association Française des maîtres restaurateurs (AFMR) salue la nomination d'Olivia Grégoire qui, par ses fonctions, est désormais la ministre de tutelle de l'association. Alain Fontaine, le président, voit d'un bon oeil son passé hors du champ politique (elle a été directrice de la communication et du développement durable du Groupe DDB en 2007 jusqu'en 2011). « C'est très important pour nous d'avoir quelqu'un en face de nous qui connaît les problématiques de l'entrepreneuriat », mentionne-t-il. En outre, il a un avis favorable concernant la fusion des ministères du tourisme et des TPE-PME : « Ce rassemblement est important parce que les restaurants font partie du tourisme, tout en étant des petites et moyennes entreprises.Il était demandé par toutes et tous. »

L'AFMR attend toutefois beaucoup de la nouvelle ministre déléguée. Un soutien face à l'inflation et les difficultés d'approvisionnement déjà, pour aider les indépendants à « faire face à la forte concurrence des grosses chaines et à leur dumping commercial ». Ensuite et surtout, le président des maîtres restaurateurs attend « qu'elle soutienne la restauration durable et raisonnable, c'est à dire ceux qui font l'effort de travailler au local et en proximité, nous en avons assez de payer pour les mauvais élèves. Que ceux qui sont engagés pour l'anti-gaspi, qui travaillent avec les producteurs du coin, qui sont engagés pour l'apprentissage aient droit à une reconnaissance fiscale, soit sur la déduction, soit sur la subvention. On est beaucoup en France à faire tout bien, ça impacte nos marges bénéficiaires. Je vais d'ailleurs lui écrire très prochainement. »

Le SDI salue une nomination « attendue »

« Nous saluons le nouveau gouvernement et la nomination d’Olivia Grégoire au poste de Ministre Déléguée aux TPE, a réagit Marc Sanchez, président du Sydicat Des Indépendants (SDI). Nous souhaitons lui rappeler que Le Syndicat des Indépendants et des TPE, portant la réalité du terrain des petites entreprises se tient à disposition de l’État pour avancer sur les problématiques qui touchent ses dirigeants. La place de ces TPE dans le paysage économique et social est essentielle et Madame Borne nous l’a confirmé lors de nos échanges. Nous attendons désormais du concret à la suite des propositions que nous avons construites et qui ont le mérite de ne rien coûter à l’état. » Sur la nomination d’Olivia Grégoire, Marc Sanchez ajoute : « Nous avons de nombreuses fois échangé avec Madame Gregoire quand elle était rapporteure pour la loi Pacte, nous savons que nous pourrons avancer rapidement, ces sujets lui étant familiers. »

Articles connexes