Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Covid-19

Vos témoignages | « Nous sommes très orientés vers l’avenir »

France Boissons fait partie des co-fondateurs de l'initiative J'aime mon bistrot. Le directeur général adjoint en charge du commerce du groupe, Thibaut Boidin, défend une vision solidaire en faveur des CHR.

Travailler main dans la main

« On a d’abord géré l'adaptation à ce contexte sanitaire inédit sur nos 72 sites en France pour continuer à livrer nos clients encore ouverts en toute sécurité. Puis, très rapidement, nous avons créé main dans la main avec d’autres partenaires la plateforme J’aime mon bistrot pour apporter un soutien immédiat à nos clients. Elle s’organise autour de trois piliers : une partie conseils au travers d’articles et de contenus pour aider les professionnels à s’y retrouver dans toutes les mesures gouvernementales et les préparer à la reprise (RH, finance, réglementation…) ; une action autour d’un fonds solidaire pour les aider à avoir de la trésorerie via la mécanique de la précommande de repas ou de consommation dont le revenu est immédiatement perçu par l’établissement choisi, et pour les 10 000 premières commandes, nous participons à cet effort de solidarité en ajoutant 50 % additionnels aux commandes ; la création de leur page internet pour qu’ils puissent communiquer avec leurs clients.

Notre philosophie est très orienté vers la solidarité, on ne cherche pas à en tirer profit. Aucune contrepartie financière ni contractuelle ne leur est demandée. Nous étions dix partenaires au départ, maintenant nous sommes plus de trente, et dès le premier jour 1 000 établissements se sont inscrits sur la plateforme, ils sont 4 500 aujourd’hui provenant de toute la France. C’est vraiment notre ambition : venir en aide à toute la filière indépendamment du lieu géographique et de la taille de l’établissement. Et nous travaillons sur un plan de reprise, on réfléchit à la meilleure des façons de les accompagner lors de la réouverture, il va falloir adapter l’offre, l’organisation de leur point de vente. Nous sommes très orientés vers l’avenir. »


Tourné vers l’avenir

« On sait que l’activité va reprendre, les établissements vont réouvrir, on ne connaît simplement pas l’échéance. Les Français sont très attachés à tous les lieux de vie, de convivialité, c’est certain qu’ils retrouveront ces endroits avec plaisir. C’est inscrit dans l’ADN de notre culture française. La fréquentation reprendra, ce qui maintient notre enthousiasme. Pour le moment, nous restons connectés avec nos clients. On espère, après le 11 mai, pouvoir commencer à travailler avec eux sur la reprise. Nous soutenons l’ensemble de la filière, nous serons à leur côté lors de la reprise, on ne les laissera pas tomber. »