Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Sélection Equipement & Services

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Cul Sec

Portrait | Nicolas Mazuranic, directeur marketing de Bacardi-Martini en France, Italie et Grèce

Directeur marketing de Bacardi-Martini en France, Italie et Grèce

Votre café-restaurant fétiche ?

L'Hôtel Amour à Pigalle, un lieu de vie du matin au soir, parfait pour un petit déjeuner professionnel ou un apéritif entre amis.

Une boisson et un lieu ?

Un Martini Fiero Tonic en haut du Jardin Suspendu ou Défendu, deux hot spots éphémères qui ouvriront à nouveau à Paris, cet été.

Votre expérience culinaire la plus marquante ?

D'avoir pu dîner chez Ultraviolet de Paul Pairet, à Shanghai, une expérience gastronomique et multi sensorielle unique au monde.

Votre péché mignon le plus inavouable ?

Boire un cocktail Grasshopper après un bon repas. L'alliance du Get 27 (liqueur de menthe), de la liqueur de cacao et de la crème en fait un plaisir assez régressif, comme un dessert après le dessert.

Ce qui vous porte sur les nerfs dans la profession ?

Voir que des entrepreneurs qui ont des idées nouvelles et bousculent les codes du marché se retrouvent souvent confrontés à des lenteurs administratives qui retardent ou compromettent leurs ouvertures.

Votre dieu du CHR ?

Je ne suis pas monothéiste en ce qui concerne le CHR. J'admire Benjamin Patou (Moma Group), qui a su réinventer les lieux de sortie avec des concepts de restaurants, bars, cabarets avec une personnalité à part, un sens du détail et une carte food et cocktails délicieuse ! Mais aussi Benjamin Moquet (Allo Flanagan), qui était le premier à créer des friches ou lieux éphémères à Paris et qui continue de développer les lieux de demain. Aucun des deux n'était prédestiné à travailler dans ce domaine.

Nicolas Mazuranic.

Nicolas Mazuranic.