Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Cul Sec

Portrait décalé | Nathan Helo, chef de Dupin

Chef de Dupin (Paris 6e)

Votre café ou restaurant préféré ?

Chez Jo, plage du Layet, à Cavalière dans le Var. C'est un restaurant de famille. On y mange du poisson grillé au-dessus de l'eau, ou de la bouillabaisse qui cuit dans la roche juste à côté.

Une boisson et un lieu ?

Le pastis et le Lavandou, qui est la ville dans laquelle j'ai grandi et j'y retourne tous les ans.

Votre dieu du CHR ?

Michel Rostang. J'aime beaucoup le management qu'il a su instaurer dans ses établissements. Je l'apprécie presque comme quelqu'un de ma famille.

Ce qui vous porte sur les nerfs dans la profession ?

Les gens qui réservent des tables et qui ne viennent jamais. Je pensais qu'après la réouverture cela n'arriverait pas avant quelque temps, mais trois jours après cela s'est produit. Et puis généralement, ce sont des tables de 5-6.

Votre plaisir coupable ?

Une pizza devant un match de l'Olympique de Marseille.

Votre dernière ivresse ?

Samedi dernier avec mon équipe. Quelque chose qui n'était absolument pas prévu. Une chose en entraînant une autre, nous avons bu un coup et passé une très bonne soirée.

Articles connexes