Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Sélection Drinks

Spiritueux | Melifera, premier gin bio à la fleur d’immortelle

Melifera est le fruit de la rencontre entre la fleur d'immortelle et l'île d'Oléron. Cela donne le premier gin bio de France à la fleur d'immortelle, disponible en restauration. Un produit à proposer sec à décliner en cocktails.

La société I.Distilling and co lance Melifera, le premier gin bio à base de fleur immortelle de l’île d’Oléron. A l’origine du projet Christophe Amigorena, CEO, et sa femme Cécile-Julie Amigorena, directrice de la communication et du marketing. L’aventure a démarré il y a deux ans, le tout dans le respect de l’environnement et la préservation des ressources naturelles. En effet, les créateurs se sont associés avec deux maraîchers bio locaux pour la culture de 300 pieds de fleur d’immortelle, ils soutiennent l’espèce de l’abeille noire sur place et la distillation s’effectue à proximité en Charente-Maritime. La première récolte en mai 2020 a permis de produire 20 000 cols, référencés en épiceries fines, chez les cavistes et quelques étoilés en France.

Mais les ambitions ne s’arrêtent pas là. La société vient de finaliser une première levée de fonds de 600 000 euros qui vont lui permettre de renforcer son partenariat avec les maraîchers locaux, racheter d’autres terres et planter d’autres espèces en vue d’élargir son portefeuille avec de nouvelles références, qui ne soient pas forcément du gin. « Nous pensons notamment à l’alcool brun » , confie Cécile-Julie Amigorena. Autre objectif : se concentrer sur l’export. « Nous allons commencer à écouler nos bouteilles sur le marché japonais », se réjouit le fondateur Christophe Amigorena. Le circuit CHR est également en ligne de mire, d’autant plus qu’il peut se décliner sous toutes les variations autour de cocktails, le rendant particulièrement attractif dans le monde du bar. Melifera est vendu au PVC de 45 euros.

 

Articles connexes