Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Restauration | L’Umih et le groupe Up appellent à pérenniser le plafond des titres-restaurant à 38€

L’an passé, le Gouvernement a doublé le plafond d’utilisation quotidien du titre-restaurant, pour soutenir les restaurateurs. L’Umih et le groupe Up souhaitent que le montant de 38 € autorisé par jour soit maintenu in vitam aeternam.

Après le premier confinement, en juin 2020, le Gouvernement a assoupli les règles d’utilisation des titres-restaurant en relevant le plafond de ces derniers. La mesure a été mise en place pour soutenir le secteur de la restauration. Les quatre millions de salariés qui en bénéficient peuvent donc utiliser jusqu’à 38 € par jour au lieu de 19 €. Ce plafond majoré exceptionnel et l’assouplissement des règles s’arrêteront le 31 août prochain. L’Umih et le groupe Up appellent à prolonger ces conditions. Ils estiment que le titre-restaurant a un rôle central dans la relance de l’activité des restaurant. « Utilisé par plus de 4 millions de salariés, le titre-restaurant représente 8 milliards d’euros injectés dans la consommation de proximité, soit 15 % du chiffre d’affaires de la restauration commerciale. Dans certaines zones d’activité cela peut même atteindre 40 à 50 % du CA. » précise Hubert Jan, Président de la branche restauration de l’Umih.

Vers un prolongement ?

Le doublement du plafond d’utilisation quotidien du titre (de 19 € à 38 €) a permis d’augmenter de 53 % le montant moyen des transactions dans la restauration.L’Umih et le groupe Up appellent donc à pérenniser le plafond des titres-restaurant à 38 €. Pour l’instant, rien n’indique qu’il sera pérennisé. Le Gouvernement n’a pour l’instant pris aucune décision et devrait trancher "après la mi-août". Le marché des tickets restaurant pèse près de 7 milliards d’euros en France.

Articles connexes