Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Initiative | Le programme 1 000 cafés compte désormais 100 communes engagées

Le programme 1 000 cafés du groupe SOS annonce accompagner 100 cafés multiservices en zone rurale, ouverts ou en cours d’ouverture, dans 55 départements. Si la pandémie a ralenti les projets, elle a dans le même temps eu un effet positif, puisque les candidatures de gérants affluent depuis la reprise.

L’initiative 1 000 cafés du groupe SOS, qui vise à rouvrir ou implanter des cafés multiservices dans les zones rurales, compte désormais 100 établissements, dont 31 déjà ouverts. Les objectifs : dynamiser tout un village et permettre de créer du lien social. Alors que le premier café a été inauguré le 15 mars 2020, il a dû rapidement baisser le rideau à l’annonce de la première fermeture administrative. Mais pour peu de temps, puisque le côté multiservices (épicerie, point relais, presse, dépôt de pain) a pris le dessus et l’établissement a pu rester ouvert. « Au moment où nous allions ouvrir, nous avons dû fermer, mentionne Jean-Marc Borello, président du Groupe SOS. Mais finalement, cela nous a permis de voir à quel point les multiservices sont particulièrement utiles. Nous avons constaté que cela a permis aux habitants de rester en lien pendant cette période difficile. »

L’initiative atteint les 100 cafés 

Au total, 27 cafés sont actuellement ouverts, ils devraient être 100 d’ici la fin de l’année. « Nous ouvrons en moyenne deux cafés par semaine actuellement », assure Jean-Marc Borello. Un rythme de croisière qui ne devrait pas faiblir, puisque le groupe SOS indique que plus de 1 042 communes ont manifesté leur intérêt pour le projet, et plus de 3 000 particuliers se sont inscrits à l’appel à candidatures pour la gérance d’un café. « Nous constatons également un retour des citadins vers le milieu rural, sans doute une conséquence de la pandémie », ajoute Jean-Marc Borello.

Élargissement du dispositif 

Dans le même temps, le dispositif va être élargi aux cafés ruraux déjà ouverts, mais fragilisés. Afin de soutenir les établissements ruraux en difficulté, le programme 1000 cafés met en place un programme de diagnostic territorial, développement de nouveaux services et compétences techniques ou encore la mobilisation citoyenne et l’intégration d’un réseau de gérants de cafés ruraux. 

Articles connexes