Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Solidarité | L’hôtellerie-restauration de l’Indre se mobilise contre les violences faites aux femmes

L’Umih et la Préfecture de l’Indre vont démarrer une grande récolte de fonds pour l’association Solidarité accueil, qui vient en aide aux femmes victimes de violences. Tous les clients de bars, cafés, hôtels, restaurants et boîtes de nuit sont inviter à donner un euro pour sauver des vies.

La Préfecture de l’Indre, l’UMIH et l’association Solidarité Accueil se mobilisent contre les violences faites aux femmes. Entre le 25 novembre et le 25 décembre, ils lancent une grande opération en incitant les clients de bars, restaurants, hôtels et boîtes de nuits à donner un euro pour sauver des vies. Un processus semblable à celui des magasins et supermarchés qui reversent aux ONG.

L’objectif est de récolter des dons pour Solidarité Accueil tout en sensibilisant à la situation des femmes victimes de violences. Et pour la lancement de cette initiative, ils ont choisi le 25 novembre, Journée Internationale pour l’élimination de la violence faites aux femmes. L’Umih aura pour mission de centraliser les dons pour les reverser à l’association.

Le préfet de l’Indre et la présidente de l’Umih ont rappelé que « la lutte contre les violences faites aux femmes est un défi collectif majeur ». En France, en 2020, les gendarmes et policiers ont enregistré 159 400 victimes ainsi qu’une augmentation des violences conjugales de 10 %. Dans l’Indre, la préfecture recense 400 femmes victimes de violences, depuis le début de l’année 2021. 

Articles connexes