Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Aides | L’hébergement et la restauration, premier secteur bénéficiaire du fonds de solidarité

Le secteur de l’hébergement et de la restauration a été à lui seul destinataire de plus de 30 % des aides versées dans le cadre du fonds de solidarité. Au total, depuis mars 2020, l’État a versé 36 milliards d’euros.

Le fonds de solidarité, créé en mars 2020 lors des annonces du premier confinement et qui s’est arrêté le 1er octobre 2021, a permis d’indemniser environ 2 millions d’entreprises pour un montant de plus de 36 milliards d’euros, selon le tableau de bord du ministère de l’Économie. À l’échelle nationale, le secteur « hébergement et restauration » a été le plus soutenu, avec 12, 7 milliards d’euros, selon le tableau actualisé quotidiennement par le ministère de l’Économie. Soit un plus de 30 % de l’ensemble des aides distribuées pendant 18 mois. 

Le secteur du commerce arrive en seconde position (5 M€), suivi par celui des activités spécialisées scientifiques et techniques (3,2 M€), puis les arts, spectacles et activités récréatives (2,9 M€), et le secteur du transport et de l’entreposage (2,8 M€). En termes de taille d’entreprises, plus de 18 milliards d’euros ont été versés aux travailleurs indépendants et entreprises de moins de dix salariés, soit la moitié des fonds. Par région, ce sont les entreprises d’Île-de-France qui arrivent en tête, avec près de 10 milliards d’euros de fonds perçus. Derrière elle, celles d’Auvergne-Rhône-Alpes (5,2 M€), la région PACA (3,9 M€), l’Occitanie (3,3 M€) et la Nouvelle-Aquitaine (2,9 milliards).



Le 1er octobre a marqué la fin du « quoiqu’il en coûte ». Depuis cette date, à l’exception des entreprises situées dans les territoires d’outre-mer, il n’est plus possible de bénéficier du fonds de solidarité. Celui-ci est remplacé par un dispositif de prise en charge des coûts fixes. Selon Bercy, cette aide devrait coûter environ 150 millions d'euros par mois. 

                                     Lire aussi : Continuité des aides : fin du fonds de solidarité le 1er octobre en métropole

Articles connexes