Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Covid-19

Chez nos voisins européens | L'Europe à l'heure du passe sanitaire : quelles différences ?

Alors que l’utilisation du passe sanitaire dans les lieux de restaurations va bientôt se généraliser en France, il est déjà mis en place dans plusieurs pays européens. Pour d’autres cependant, ce n’est pas encore prévu.

Au Danemark, le Coronapas dès avril 

Dès le 21 avril 2021, le Danemark a rouvert ses restaurants, cafés, mais aussi musées et bibliothèques. Leur accès a tout de suite été conditionné au Coronapas, un passeport sanitaire obligatoire pour les plus de 15 ans. Pour obtenir ce document papier, il faut pouvoir justifier d’un vaccin complet, d’un test négatif de moins de 72 heures ou d’une infection au Covid-19 dans les 12 semaines précédentes. Le 6 mai, il a été étendu aux cinémas et salles de spectacle.

En Italie, le Green Pass

Côté Italien, le passe sanitaire sera obligatoire dès le 6 août à l’entrée des restaurants, bars, piscines, musées, théâtres et cinémas. Baptisé Green Pass, il n’est toutefois pas obligatoire en terrasse et au comptoir du bar. En cas de non-respect, l’amende peut aller de 400 à 1 000 euros. 

Au Portugal, un certificat numérique dans les zones les plus touchées 

Depuis le 2 juillet 2021, un couvre-feu de 23 h à 5 h du matin est en vigueur dans les communes placées en niveau de risque élevé et très élevé, dont Lisbonne et Porto. Dans ces communes, les restaurants et cafés doivent fermer à 22 h 30. Le vendredi à partir de 19 h, ainsi que le week-end et les jours fériés, la présentation d’un test négatif ou du certificat numérique Covid de l’UE est obligatoire pour le service en salle. Le client peut effectué un autotest à l’entrée du restaurant, sous la responsabilité du gérant de l’établissement. Le passe sanitaire n’est pas obligatoire en terrasse et les autres jours de la semaine. L’accès aux hébergements touristiques est également conditionné au passe sanitaire. 

À Malte, pas de passe sanitaire, mais des conditions d’entrée durcies

Si au quotidien aucun passe sanitaire n’est demandé dans les lieux accueillants du public, l’archipel maltais a durci ses conditions d’entrée sur son territoire. En cas d’absence de certificat de vaccination (deux doses depuis plus de 14 jours), les touristes doivent présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures et respecter une quatorzaine. Les conditions sanitaires sur place sont par ailleurs très strictes.

Pas de passe obligatoire en Allemagne, Bulgarie, Espagne et en Grande-Bretagne 

Certains pays sont encore récalcitrants au passe sanitaire. En Allemagne, le passe sanitaire n’est pas exigé dans les établissements recevant du public. En Bulgarie, où le taux de vaccination est très bas (20 %), seuls les gestes barrières et des jauges de fréquentation sont obligatoires. De même en Espagne, où le passe sanitaire n’est exigé que pour entrer sur le territoire par voie aérienne ou maritime. Côté Grande-Bretagne, où les contaminations ne cessent de flamber, l’instauration du passe sanitaire dans les établissements accueillant du public ne semblent pas prévu avant le mois de septembre. 

Articles connexes