Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Législation | Les restaurateurs vont-ils devoir contrôler l'identité des clients ?

Le conseil de défense doit arbitrer, ce lundi 6 décembre, si les restaurateurs pourront contrôler l'identité des clients en plus du passe sanitaire.

Un problème de droit avant tout. Le contrôle d'identité par les professionnels de la restauration avait été envisagé au moment de la mise en place du passe sanitaire à l'été 2021. L'idée avait finalement été abandonnée suite à une levée de bouclier dans le secteur. Elle revient finalement sur la table en pleine 5e vague, alors que santé publique France dénombrait 42.252 nouveaux cas dimanche 5 décembre. 

Vendredi soir, le secrétaire d’État aux PME, Alain Griset, a participé à une réunion de Travail à Bercy avec notamment les syndicats de la restauration, « comme il y en a eu des dizaines depuis le début de la crise sanitaire », pointe son cabinet, « afin de prendre les remontées du terrain des professionnels ». Contrairement à ce qui a été annoncé dans plusieurs média, le sujet du contrôle d'identité « n'a pas été évoqué par le ministre, mais par les syndicats », assure-t-on encore une fois dans l'équipe d'Alain Griset. Le conseil de défense dira si cette mesure doit être mise en application, et comment. 

À lire aussi : Le ministre Alain Griset veut soutenir le secteur

Les syndicats appellent à accélérer la vaccination

A la suite de la réunion à Bercy, l'Umih, GNI, UNIMEV, USC et Cosmos ont appelé d'une voix commune à accélérer la campagne de vaccination : « Nos secteurs demandent au gouvernement d’accélérer la stratégie d’incitation vaccinale qui lui a permis jusqu’à présent de garder une longueur d’avance dans la lutte contre la propagation du coronavirus, de protéger des vies et de préserver l’économie et l’emploi ». Les professionnels dressent un constat inquiétant de la situation financière des entreprises du secteur avec des « trésoreries qui sont au plus bas », des « difficultés liées aux approvisionnements et à l’emploi pénalisent la reprise d’activité » et un « endettement au plus haut »  Pour rappel, les PGE devront être remboursés dès mars 2022, comme confirmé par le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire lors du congrès du GNI.

Articles connexes