Comptoirs // Les nouveaux sommeliers

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Sélection Equipement & Services

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Foodtech

Applications vin | Les nouveaux sommeliers

La carte des vins est devenue un moyen de se diérencier, d’attirer de nouveaux clients, en plus d’être un levier de rentabilité important. Or, pour le restaurateur, son élaboration demande du temps, il doit gérer sa cave, mais aussi être en mesure de vanter son contenu auprès de ses clients. Tous ces écueils peuvent être contournés grâce au digital et à la multiplication d’applications dédiées au vin. L’enjeu : construire une vaste base de données afin de couvrir l’ensemble du paysage vitivinicole, faire gagner du temps aux restaurateurs en leur donnant des outils pour gérer les commandes, le stock, les prix, le sourcing et des arguments de vente. Tour d’horizon.

Château Dauzac, la 1re application dans le paysage des grands crus classés

En développant sa propre application en collaboration avec l’école Epitech, Château Dauzac, Grand Cru classé de Margaux en 1855, investit le terrain du numérique pour la première fois. L’application cible notamment les professionnels : utile pour présenter l’ensemble de la gamme à leurs clients, l’application (déclinable en anglais et en chinois) est un vrai outil au quotidien. Ils peuvent y télécharger les différentes fiches techniques détaillées de chaque cuvée et les partager directement par mail à leurs clients ou sur les réseaux sociaux mais aussi en savoir plus sur l’histoire et les engagements de la propriété. Ils peuvent également profiter des conseils de garde et de dégustation.


Contact : contact@chateaudauzac.com
Prix : L’application est gratuite. Elle est téléchargeable sur Apple Store (pour iPhone) ou Google Play (pour Android)

Actiwine, la plate-forme de mise en relation avec le producteur

La start-up bordelaise Actiwine, cofondée par Éric Lévy et Benoît Routurier, propose un accès immédiat aux vignobles de toute la France mais aussi étrangers (Italie, Espagne, Croatie, Chili, Argentine, Nouvelle-Zélande) à travers une plate-forme Web. Elle recense 220 vignerons et 1 400 vins. C’est une solution clés en main qui met en relation directe restaurateurs et producteurs, avec des tarifs adaptés à leur profil. En fonction des volumes commandés, l’acheteur peut faire une offre de prix et donc négocier auprès du producteur. Actiwine met également à disposition de la PLV sous forme de chevalet de table présentant le vigneron et ses cuvées phares. Par ailleurs, le professionnel a accès à l’ensemble des fiches techniques ainsi qu’à l’histoire du vigneron et du vignoble pour lui donner des arguments de vente devant ses clients. Les transactions se concluent en ligne et la start-up s’occupe de toute la logistique : de la facturation au transport en moins d’une semaine.


Contact : www.actiwine.fr, contact@actiwine.com
Prix : L’inscription est gratuite. La plate-forme prélève une commission de 5 à 15 % sur les ventes auprès des vignerons. Pour l’acheteur, le prix affiché hors taxes est celui qui lui sera facturé, il intègre les frais de transport.

Somm’it, l’outil de gestion du stock et de la carte

Pensé avec « bon sens », l’outil digital Somm’it est le premier assistant qui aide les restaurateurs à créer leurs cartes de vins, gérer au mieux leurs stocks de boissons, former les équipes et augmenter leurs ventes. Exit donc les documents Word, Excel et autres bons de livraison traînant dans une bannette ! L’outil met à jour en temps réel les stocks, génère des bons de commande qui peuvent être ainsi envoyés par mail, et permet de créer et d’actualiser la carte des vins. Pour démarrer avec Somm’it, il est impératif d’avoir un état des stocks mis à jour. Si le restaurateur ne veut pas se coller à cette tâche fastidieuse, les équipes de la start-up la réalisent pour lui. À partir de là, l’outil est synchronisé avec la caisse (sans problème avec celles de nouvelle génération, plus compliqué avec les anciennes). Puis le patron peut réaliser une carte des vins, papier ou digitale, en s’appuyant sur des fiches techniques. La base de données Somm’it répertorie aujourd’hui 60 000 cuvées, 8 000 spiritueux et 5 000 bières. Si chaque référence ne dispose pas forcément d’une fiche détaillée, des éléments sur la région ou le pays de production sont toujours disponibles. Le personnel peut s’appuyer dessus pour construire son argumentaire de vente et répondre aux questions des clients. Il est également possible de créer une carte courte, consultable sur smartphone pour le personnel, avec mise en avant des vins du mois ou de la semaine. À chaque vente encaissée, le stock est directement ajusté. Si les prix bougent, la carte des vins est actualisée, etc. En 2019, Somm’it prévoit de mettre sur pied une market place pour mettre en relation fournisseurs et restaurateurs, selon leurs profils respectifs.


Contact : contact@somm-it.com, 05 40 05 17 24, www.somm-it.com
Prix : de 50 à 150 €/mois selon le nombre de références à gérer

Vivino, l’application la plus téléchargée au monde pour évaluer le vin

Avec Vivino, les consommateurs prennent des photos des vins qu’ils dégustent et des cartes vin au restaurant (l’appli permet de scanner une liste entière) et accèdent à toutes les informations les concernant : commentaires, prix moyen de vente et notes de dégustation. Ils peuvent directement acheter les vins via l’appli (J’ai un coup de cœur au restaurant > Je scanne > J’achète via l’appli). Les sommeliers ou les personnes en charge de la sélection et/ou de la carte de vins au restaurant peuvent donc observer commentaires sur les vins sélectionnés (appréciés ? bien notés ?) et évaluer si leur prix de vente est bien positionné par rapport au prix moyen affiché à l’achat. De nombreux clients n’hésitent plus à montrer un vin scanné dégusté via l’appli au sommelier/serveur en leur demandant un vin similaire.


Contact : merchants@vivino.com
Prix : gratuit, abonnement premium à 39 € par an avec les frais de livraison gratuits sans minimum de commande

202vs, la plate-forme d’achat sans commission

Issu d’un tout autre secteur, le fondateur de 202vs, plate-forme d’approvisionnement en vins et spiritueux dédiée, a imaginé une passerelle entre metteurs en marché et professionnels du CHR facilitant les ventes. Que ce soit pour référencer leurs produits ou en acheter, les visiteurs doivent payer un abonnement flexible et sans engagement. Outil qui se veut impartial, la plateforme ne prend aucune commission sur les ventes et n’interagit d’aucune manière sur les prix. Le restaurateur, en rentrant son numéro de TVA intracommunautaire, peut avoir accès au catalogue référençant 20 000 bouteilles (essentiellement de vins et de spiritueux). Pour pouvoir contacter le vendeur, il lui faut alors souscrire un abonnement. Il peut ainsi, pour un même produit, comparer l’offre de différents fournisseurs en termes de prix, minimum de commande, tarifs de livraison (adaptés à sa localisation). Les bouteilles sont classées par famille (vins, champagnes, spiritueux, vins effervescents, bières et cidres), couleur, région/pays producteur, appellation, prix, année, format... Du côté des fournisseurs, qui se sont tous engagés à répondre de façon efficace en termes de livraison, la plate-forme leur ouvre le champ des possibles. Quant aux clients, ils peuvent dénicher quelques bonnes affaires (tel un caviste qui mettrait en marché des allocations) ou comparer les offres sur des produits d’exception tel le Moulis-en-Médoc Château Chasse-Spleen 2014. Une façon efficace d’animer sa carte des vins en achetant de petites quantités et en dénichant de bonnes affaires, en complément de ses fournisseurs habituels.


Contact : contact@202vs.fr, www.202vs.fr ou 09 86 79 83 65
Prix : abonnement mensuel 15,50 € HT, trimestriel 45 € HT, semestriel 88 € HT, annuel 170 € HT

L’œnologue virtuel de Promocash chate en ligne

Constatant que ses clients étaient demandeurs de conseils pour choisir leurs vins, Promocash a décidé de mettre à leur disposition des outils digitaux,
en complément des programmes de formation en interne des équipes. Dorénavant, les restaurateurs ont accès sur le site de l’enseigne à un chatbot dédié, créé par Matcha, une start-up mise sur pied par des sommeliers et un ingénieur désireux de créer des technologies d’aide à la vente du vin. « C’est un œnologue virtuel à qui notre client peut poser des questions telle que : Je vais réaliser une choucroute de la mer, quel vin proposer avec ? détaille Bruno Bochent, directeur commercial de Promocash. Selon les caractéristiques recherchées, les références proposées dans le magasin sélectionné, le niveau de prix, etc., quatre vins sont suggérés, de l’association la plus classique à la plus originale. » Promocash a poussé son concept un peu plus loin en demandant à Matcha de mettre au point un outil d’aide à la création d’une carte des vins. « Le client spécifie son type de restauration, la région où il se situe et sa région viticole de prédilection s’il en a une, le nombre de couverts, le rythme auquel il souhaite se réapprovisionner, son plat signature, les prix d’achat, son attrait pour le bio, s’il propose des vins au verre, etc. En fonction de tous ces critères, notre sommelier virtuel lui soumet une offre qu’il peut remodeler à l’envi. Une fois la carte finalisée, le restaurateur peut$ la transformer en liste d’achat et la sauvegarder dans son espace. » Le client peut également passer en mode manuel en déterminant un nombre de références par couleur ou par prix de vente en entrant son coefficient... L’assistant virtuel est, quant à lui, capable de signaler un déséquilibre dans la composition de la carte (trop de rouges ou pas de blanc en apéritif). Les outils seront lancés début février.


Disponible sur : le site e-commerce de chaque magasin Promocash
Prix : outils gratuits

banner