Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Serbotel | Une crise de croissance de la restauration

Quelles sont les grandes mutations initiées et à venir des secteurs du foodservice, de l’hôtellerie et des métiers de bouche ? C’est la question à laquelle ont tenté de répondre les experts, en amont du salon Serbotel 2021.

En amont de la prochaine édition du salon des métiers de bouche, de l’hôtellerie et de la restauration Serbotel, qui se déroulera du 17 au 20 octobre 2021 à Nantes, une table ronde a été organisée sur le thème « Et demain ? Quelles sont les grandes mutations initiées et à venir des secteurs du foodservice, de l’hôtellerie et des métiers de bouche ? » Pour tenter de répondre à cette question, Bernard Boutboul, président de Gira Conseil, Frédéric Adida, (Pastry Company), Hugues Frioux, vice-président de la CCI Nantes Saint-Nazaire et Karine Rivet (CMA Loire-Atlantique) se sont réunis.

« La restauration a été d’une agilité incroyable », a lancé Bernard Boutboul de Gira Conseil, parlant même de « crise de croissance », avec de un taux de 30 à 50 % supérieur par rapport à 2019. « Est-ce que cela va durer ? On peut le penser car la trajectoire montante », estime-t-il. Les experts ont soulevé plusieurs leviers de croissance pour la restauration, dont la transparence dans l’assiette du consommateur, l’expérience client, la re-saisonnalisation des cartes ou encore le locavorisme. Bernard Boutboul a aussi rappelé l’importance pour les clients du « manger sain ». « Toutes les cartes devraient avoir deux à trois propositions végétariennes car un Français sur deux se dit flexitarien », a-t-il mentionné. 

La pénurie de personnel a elle-aussi été évoquée par les experts présents à la table ronde. « La planète entière à des problèmes de personnels suite à la pandémie, estime Bernard Boutboul. Mais dans certains pays le personnel est plus valorisé. »

                        Lire aussi : Recrutement | Faire face à la pénurie de main-d’œuvre dans les CHR

Articles connexes