Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Food & Drinks

Les vins de Loire | Le royaume de la diversité

Abordables dans leur ensemble, réputés pour leur fruité et leur fraîcheur, les vins de Loire connaissent actuellement un engouement de la part des consommateurs. Ils sont aussi appréciés pour leur grande diversité de profils, grâce aux 51 AOP présentes dans le vignoble.

Les vins ligériens évoquent souvent la douceur de Vivre légendaire que l'on prête à la vallée de la Loire. Bourgueil, Saumur-Champigny pour les rouges, Cabernets d'Anjou pour les rosés ou les Chernins de Saumur pour les blancs, ont fait la fortune de nombreux restaurateurs. Leurs clients apprécient la légèreté et la finesse de ces vins. Leur teneur en alcool modérée représente aussi un de leurs atouts, alors que certains vignobles plus méridionaux souffrent davantage du réchauffement Climatique qui fait irrémédiablement monter le degré d'alcool. La tendance leur est encore plus favorable depuis quelques ans nées, comme le souligne Vincent Barraud, directeur marketing chez Alliance Loire : « Nous notons un regain d'intérêt sur tous les secteurs de consommation pour les AOP de la Loire. Les consommateurs sont séduits par la fraîcheur et le fruité de ces vins. »

Vincent Barraud bénéfice d'une vision d'ensemble du vignoble. Son entité met en avant 450 références hors millésimes. Elle regroupe sept coopératives et couvre ainsi la Loire du muscadet à la Touraine en passant par les saumurs, chinons, vouvray ou encore les coteaux-du-vendômois. « Actuellement, en région parisienne, nous notons un véritable engouement pour cette AOP assure le directeur marketing, notamment à travers ses pineaux d'Aunis, vinifies en rouge. »

Une belle representative en CHR

Les Vins de Loire se révèlent aussi des Vins pratiques pour la gestion de la cave, puisque la majorité d'entre eux ne requiert pas un vieillissement particulièrement long pour affirmer tout leur potentiel. Ainsi, selon les chiffres d'Interloire, les crus de cette région constituent 14 % de l'offre de vins des CHR. mais cela monte a 43 % si on compare à l'offre de blancs et 41 % si on compare à l'offre de rouges. Il ne faut cependant pas généraliser.

Les Ligériens présentent de nombreuses exceptions à leur réputation de légèreté. Ainsi en Touraine, on trouve des rouges très charpentes provenant de coteaux inclinés, éloignés des vins issus des cabernets francs de Chinon. Sans oublier pour autant les muscadets qui disposent de la nervosité du melon de Bourgogne ou les montlouis très minéraux, et bien sûr les crémants en pleine effervescence commerciale. De plus, la Loire sait donner de beaux liquoreux avec des appellations qui font rêver : coulée de serrant, bonnezeaux, quarts-de-chaume. En réalité, le vignoble de Loire représente une étonnante mosaïque d'une formidable diversité de vins. Le long du fleuve et de ses affluents, des terroirs spécifiques se sont constitués et bénéficient souvent d'image forte comme celle du sancerre ou le sauvignon blanc donne sa plus belle expression aromatique. Ainsi les vins ligériens se répartissent-ils a travers 51 AOP (15 % des appellations françaises) et 6 IGP. Il faut rappeler au passage que la Loire commence avec les côtes-d'auvergne, via l'Allier.

Par ailleurs, entre Boucles (Puy-de-Dôme), l'appellation la plus au sud-est. et Pornic (Loire-Atlantique), qui fait partie de l'aire de l'appellation gros plant, il faut parcourir plus de 400 km. Globalement, le vignoble ligérien concerne 14 départements. Cette dispersion géographique offre au vignoble une diversité de terroir.

Ainsi, on trouve des schistes et des grès en Anjou alors que le tuffeau domine à Saumur. En Centre-Loire, calcaire kimméridgien, silex et graves se partagent le sous-sol, alors que sur le terroir auvergnat, toujours spécifique, micaschistes, grès et granit cohabitent.

En outre, il faut évoquer la diversité des cépages. Le sauvignon, le chenin ou le melon de bourgogne dominent les blancs, et le rôle de variétés plus marginales, comme le folle-blanche voire le tressalier spécifique de saint-pourçain, reste important. Si les côtes rouges, cabernet franc et gamays sont majoritaires, mais il convient le grolleau, le cabernet sauvignon et surtout le pinot noir, à l'est du vignoble, là où la Loire est la plus proche de la Bourgogne, ne sont pas en reste. Enfin, de l'Atlantique au Massif central, les conditions climatiques varient considérablement. On passe ainsi d'un contexte océanique à l'ouest à un climat franchement continental à l'est à partir de Sancerre. Entre les deux, l'Anjou et la Touraine bénéficient de conditions intermédiaires.

Les vins de Loire ne doivent donc pas être réduits à leur légèreté ni à leur réputation de simplicité. Beaucoup d'acteurs ont fait émerger ces dernières années des vins haut de gamme qui ont pris place sur les plus grandes tables. Ainsi, depuis 2013, Alliance Loire s'est employée avec l'aide du sommelier Philippe Faure-Brac à proposer à l'intention du réseau traditionnel une collection de vins qui décline dans les plus grandes AOP de la région des bouteilles d'exception issues du travail avec un vigneron en sélection parcellaire.

Depuis 2016, le groupement décline également le Clos Cristal, un saumur-champigny d'exception qui se négocie autour de 65 € la bouteille.

Vins de Loire en chiffres

- Le 3e vignoble AOP français

- 51 AOP

- 6 IGP

- 571 km2 de vignoble

- 315 millions de bouteilles commercialisées

- 1,3 Md€ de chiffre d'affaires annuel

Articles connexes