Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Économie | Le plafond des titres-restaurants va passer de 19 à 25 euros

La revalorisation des titres-restaurants est prévue pour septembre. Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, a annoncé, vendredi matin, l'augmentation du plafond de dépense en titre-restaurant. Celui-ci passe de 19 à 25 euros.

Le plafond de dépense en titre-restaurant va à nouveau augmenter. Vendredi 29 juillet, Bruno Le Maire s’est dit « prêt à augmenter la valeur journalière des tickets restaurants ». Il devrait passer de 19 à 25 euros, selon le ministre de l’Économie. Cette mesure devrait être mise en place à partir du mois de septembre. Pour rappel, une décision similaire avait été prise lors de la crise sanitaire pour soutenir les restaurateurs. Le plafond était alors passé à 38 euros. 

À lire aussi : Retour au ticket restaurant à 19 euros le 1er juillet

Cette décision apparait comme une bonne nouvelle pour les quatre millions de salariés bénéficiant des titres-restaurants. Après le retour au plafond de 19 euros en juillet, 83% d'entre eux estimaient qu’une revalorisation de ce ticket permettrait d’améliorer la qualité de leur alimentation au travail. Les syndicats de professionnels ont salué cette mesure « qui va permettre d’augmenter le pouvoir d’achat de nos concitoyens au restaurant et leur donner les moyens de profiter d’une vraie pause et d’un bon repas », déclare Didier Chenet, Président du GNI. Ce dernier juge tout de même l'annonce de Bruno Le Maire insuffisante et craint que les grands gagnants de cette revalorisation ne soit en réalité les émetteurs de titres-restaurants. 

À lire aussi : 83% des Français favorables à la revalorisation des titres-restaurants

Articles connexes