Comptoirs // Le pirate de Saint-Malo

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Sélection Drinks

La Sélection Equipement & Services

La Tournée des Patrons

Profession

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

La Tournée des Patrons

L'Embraque | Le pirate de Saint-Malo

Exploitée pendant plus de cinquante ans par la même famille, l'unique paillote en dur de Saint-Malo, propriété de l'État, a changé de main en 2015.

En 2015, en décrochant cette concession pour cinq ans et cinq mois, Thomas Guesny, trentenaire malouin, a mis pour la première fois un pied dans la restauration. Préparateur de bateau, il a d'abord rebaptisé l'établissement L'Embraque, du nom du poste qu'il occupe à bord, instauré une offre de restauration - malgré une cuisine de 5 m2 - et mis sur pied des animations festives : concerts, projection de films… Adossés aux remparts, ces 500 m2 de terrasse en front de mer avec vue sur le Grand Bé qui abrite le tombeau de Chateaubriand peuvent accueillir jusqu'à 200 personnes. La fréquentation fluctue selon les marées, s'amuse le patron.

« Nous sommes face à deux îlots accessibles à pied à marée basse, et à leur retour de balade les touristes passent devant le bar et s'arrêtent. » Pour peu qu'il ne pleuve pas, auquel cas Thomas Guesny est contraint de fermer. « L'inconvénient de cet établissement est ma dépendance à la météo car, en cas de pluie, je n'ai rien pour accueillir les gens à l'intérieur. Ce n'est pas simple, cela m'oblige à faire mes courses chaque jour car je ne suis pas toujours certain de pouvoir ouvrir. » À la carte, l'Embraque propose salades, fish and chips, pièce du boucher, moules-frites, et tapas maison pour l'apéro, « pas de crêpes, il y en a tellement intra-muros que nous essayons d'être originaux », plaisante le patron. Et le tout à prix doux. « Ce n'est pas parce que nous sommes à la plage que nous fermons la porte à certains. » Une formule et un cadre qui séduisent. Preuve en est, en juillet 2017, deux ans après avoir repris la gérance, l'Embraque a été classé dans le top 10 des meilleurs bars de plage de France par The Guardian.

Thomas Guesny

À la tête

« J’ai grandi sur cette plage de Bon Secours, j’y ai même tr a v aillé pendant deux, trois ans en tant que moniteur de kayak. Quand l’opportunité de reprendre l’établissement s ’est présentée, je me suis lancé », explique le patron malouin. Rien ne prédestinait Thomas Guesny à la restauration. Titulaire d’un brevet d’éducateur sportif, il a démarré sa carrière en préparant des kayaks puis s’est penché sur les bateaux, de plaisance et de course. Il fait de la voile depuis tout petit. « Je ne pouvais pas pas ser à côté », sourit-il. D'ailleurs, à la fi n de la saison, une fois les portes de l’Embraque refermées, Thomas Guesny se glissera à nouveau dans la peau de préparateur de bateau.

L'établissement

Chiffre d'affaires : NC

Places assises : 200

Effectif : 8 à 10 personnes

Ouverture : 10 h jusqu'au coucher du soleil

Ticket moyen : NC

Café : 1,80 €

Demi pression : 3,20 €

Plat du jour : 13,50 €

Vin au verre : 3,20 € rosé et blanc

120 À 200 couverts/jour

Sandwicherie ouverte en juillet-août

Instagram L'Embraque

Articles connexes

Le Magazine

Agenda

14-16 décembre 2018 / Paris

Salon ViniBio

En savoir plus
30 novembre - 2 décembre 2018 / Lyon

2ème salon gastronomique de Lyon

En savoir plus
13-14 janvier 2019 / Paris

Salon des vins de la Vallée du Rhône et de la truffe

En savoir plus
19 janvier 2019 / Sarlat

Trophée Jean Rougié du foie gras et de la truffe - spécial 10 ans

En savoir plus
26-30 janvier 2019

Sirha, à Eurexpo, à Lyon

En savoir plus
11-13 février 2019 / Paris

1ère édition de Wine Paris "quand Paris devient la capitale mondiale du vin"

En savoir plus