Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Covid-19

TousAntiCovid | Le cahier de rappel sera bien obligatoire dans les restaurants et bars

Le gouvernement a confirmé que l'utilisation du cahier de rappel sera rendue obligatoire dans les bars et restaurants à partir du 9 juin. Si le QR code TousAntiCovid est obligatoire pour les restaurateurs, l'utilisation de l'application mobile n'est pas obligatoire pour les clients, qui seront tenus alors de signer un cahier de rappel physique.

Le cahier de rappel sera bien obligatoire à compter du 9 juin dans certains établissements recevant du public, comme les salles de sport, les restaurants ou les bars. Il devra être proposé aux clients sous un format papier, comme en octobre, ou bien en format numérique. En effet, la CNIL a bien précisé dans son avis que TousAntiCovid ne saurait être imposé aux clients, même si « son utilité pour lutter contre l'épidémie ne fait aucun doute ». Ce sera donc, pour ces clients là, le cahier de rappel physique, comme en 2020.

Comme l'avait annoncé le gouvernement, un QR code va être placé à l'entrée des établissements. Relié à TousAntiCovid, il permettra aux consommateurs de signaler leur présence dans un lieu, et d'être notifiés en cas de contamination. La notification prend la forme d’une alerte orange si au moins une personne contagieuse et positive était dans ce même lieu et s’est déclarée dans l’application. Les consignes sont alors d’aller se faire tester immédiatement, de limiter ses contacts et de surveiller ses symptômes. En cas de détection d’un cluster, la notification prend la forme d’une alerte rouge, avec comme consigne de s’isoler et se faire tester immédiatement. Un cluster correspond à une situation où 3 personnes devenues positives ont fréquenté ce même lieu pendant la période où elles sont susceptibles d’avoir été contaminées.

QR Code : où le trouver ? 

Un site Web est mis à la disposition des professionnels pour générer gratuitement leur QR Code : seul ce site permet de générer les QR Codes fonctionnant avec l’application TousAntiCovid. Deux informations sont demandées pour éditer le QR Code : le type d’établissement et sa taille. Le site Web permet alors de générer un dossier PDF contenant le QR Code sous plusieurs formats, le cahier de rappel, des indications concernant son installation et un QR Code spécifique pour les gérants et salariés d’une durée de 12 heures.

Le QR Code devra être affiché a minima à l’entrée des lieux de manière très visible et à l’intérieur. Il est fortement recommandé d’installer des affiches en rappel sur chaque table. Pour bien enregistrer l’heure de début, le QR Code doit être scanné par les visiteurs dès leur arrivée. Il n’est pas nécessaire de scanner le QR Code à la sortie.

À noter également que certains distributeurs, comme C10, délivreront des kits pour aider les restaurateurs à mettre en place les QR Code. 

Informer ses clients : comment cela fonctionne-t-il ? 

1. Les lieux affichent un QR Code crypté à l’entrée qui permet d’enregistrer le lieu de façon anonyme. 

2. Quand un utilisateur scanne le QR Code, le code du lieu, la date, l'heure de visite et sa durée sont enregistrés (localement sur son téléphone uniquement, assure le gouvernement). 

3. Ce n’est que si un utilisateur est volontaire pour se déclarer positif dans l’application TousAntiCovid que les informations liées au code du lieu et à l’horodatage de ses visites sont envoyées au serveur central dédié.

4. Les utilisateurs présents dans le même lieu sur la même plage horaire ne fournissent aucune information. C’est le serveur central qui transmet régulièrement à l’application une liste anonyme avec les informations des lieux qui présentent un risque (code du lieu et horodatage) afin que les téléphones comparent chacun avec son journal des visites et détectent un éventuel risque.

5. Dans toutes les autres situations, les utilisateurs ne fournissent aucune information sur les lieux qu’ils ont visités au serveur central dédié.

Articles connexes