Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Histoire de

La manufacture Degrenne

Dans sa manufacture située tout près de Limoges, Degrenne perpétue la tradition.

Des premiers couverts conçus à partir d’acier de blindage des chars abandonnés du Débarquement en Normandie à la mythique théière Salam, Degrenne confectionne depuis 1948 des pièces dédiées aux arts de la table.

Avec ses trois usines actuellement en activité - à Vire en Normandie (14), à Limoges (87) et à Alföld en Hongrie -, l'enseigne française est labellisée Entreprise du patrimoine vivant (EPV). Une reconnaissance de l'État qui souligne notamment ses savoir-faire artisanaux et industriels d'excellence. C'est en 1987 que Degrenne ouvre à Limoges sa manufacture. Dans ce haut lieu de la céramique, l'enseigne se lance dans la fabrication de pièces en porcelaine. Depuis, des centaines d'assiettes, de tasses, de théières ou encore de plats sont faites chaque jour dans les règles de l'art. « Notre processus est artisanal, de nombreuses étapes ne sont pas automatisables et sont donc toujours effectuées à la main [voir photos ci-contre], indique Bruno Lamande, responsable du site. Il faut compter une dizaine de jours pour qu'une pièce soit totalement terminée. » La plupart étant entièrement fabriquées et décorées sur place - pâte, moulage, cuisson, décoration -, elles peuvent être estampillées « Porcelaine de Limoges ». Cette Indication géographique protégée (IGP) a été accordée en 2017 pour toute la porcelaine élaborée dans le département de la Haute-Vienne. « Cette IGP nous permet de valoriser notre savoir-faire », affirme Bruno Lamande.

Alors que l'enseigne a fermé son usine thaïlandaise en 2017, elle souhaite désormais recentrer sa fabrication dans l'Hexagone et valoriser le made in France. À Limoges, elle souhaite poursuivre son expansion en recrutant au moins une douzaine de personnes. « Nous travaillons avec des organismes de formation pour recruter, souvent nous formons nous-mêmes à nos métiers, le savoir-faire se transmet au sein de la manufacture », précise Géraldine Hottier-Fayon, directrice générale de Degrenne. Le groupe prévoit par ailleurs un investissement de 1 M€ en 2022 pour moderniser la manufacture et le parc des machines.

Articles connexes