Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Vins | La France domine le marché mondial du rosé

En matière de production, la France surclasse largement ses deux poursuivants, à savoir l'Espagne et les États-Unis. Les Français consomment en outre... 35 % de la production totale de vins rosés dans le monde.

La France est le premier producteur mondial de vins rosés avec presque 8 Mhl réalisés par an (34 % de la production mondiale) devant l'Espagne (23 % ; 5,3 Mhl) et les États-Unis (17 % ; 3,91 Mhl), selon les chiffres de l'Observatoire mondial du rosé présentés par FranceAgriMer et le Comité interprofessionnel des vins de Provence (CIVP) le 12 mai dernier. Le volume de production, 23 Mhl en 2019, reste stable comparativement à l'année 2002 : 22,4 Mhl.

Cependant, la part de rosé dans la consommation totale des vins a augmenté puisqu'elle est passée de 8,5 % en 2002 et presque 10 % en 2019 (9,9 % exactement). Côté consommation, le constat est identique : la France consomme 35 % des vins rosés produits dans le monde, devant les États-Unis (15 %) et l'Allemagne (7 %). Le rosé est apprécié des Français qui en boivent 15,1 litres par an. Les Uruguayens en sont aussi friands (9,7 litres), et dans une moindre mesure les Chypriotes (5,2 l), les Belges et les Suisses (5,1 l). D'une manière globale, 90 % de la consommation mondiale de rosé reste ancrée au sein de l'Europe occidentale, indique l'Observatoire. Ce dernier souligne néanmoins une forte progression de la consommation australienne en 2019 puisqu'elle a doublé en un an « dépassant la production de rosé du pays », a indiqué Brice Amato, responsable du service Études & Analyses de marchés au CIVP.

« Il existe également une marge de progression pour les Américains qui ne consomment qu'1,3 l de rosé par an », a-t-il ajouté. L'Espagne reste cependant le champion des exportations de vin rosé en volume. Sur un total de 10,6 Mhl exportés, elle capte 41 % du marché devant l'Italie (15 %) et la France (14 % ; 1,48 Mhl). Cependant, c'est encore la France qui remporte la palme des exportations en valeur, puisque sur 2,2 Md € elle vire en tête avec 34 % (755 M € ) devant l'Italie (21 % ; 466 M € ) et l'Espagne (18 % ; 400 M €).

Articles connexes