Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Sélection Equipement & Services

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

La Tournée des Patrons

Le Reflet | La différence nantaise

Quand l'inclusion n'est ni associative ni institutionnelle, cela donne Le Reflet. Depuis son ouverture, il y a bientôt trois ans, ce restaurant nantais emploie des salariés porteurs de trisomie.

« Pour moi, même s'ils sont en CDI, Le Reflet doit être une étape pour eux », confie Thomas Boulissière, le directeur de cet établissement situé dans une rue piétonne de la ville, à propos de ses employés, « très impliqués ». Ouvert en décembre 2016, Le Reflet a un profil atypique : sur onze salariés que compte le restaurant, sept sont atteints de trisomie 21. Flore Lelièvre, dont le frère est trisomique, a créé ce projet pour offrir un cadre de travail classique à ceux qui sont souvent exclus du monde professionnel. Lancé avec l'aide d'un financement participatif et la récompense de quelques prix, Le Reflet n'a bénéficié d'aucune aide publique. L'Agefiph, Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées, verse en moyenne 1 500 € par salarié tous les trimestres.

Malgré cette subvention, la masse salariale représente 50 % du budget. Mais Le Reflet a réussi le pari d'équilibrer ses comptes. La recette ? Tout est réglé à l'avance. « Le vin est commandé à flux tendu, la carte est réduite et nous travaillons sur réservation », énumère Thomas. Pour éviter le gaspillage, il n'y a pas de deuxième service et les restes sont transformés : « Le poisson devient de la terrine de poisson, décrypte le directeur. Avec un personnel qui a des temps de travail adapté - dix, vingt-deux ou trente heures par semaine -, le planning est fait à l'année. » Côté pratique, pour faciliter l'organisation, les clients doivent tamponner un carton pour signifier leur choix de plats et de boissons et le menu reste inchangé pendant quinze jours.

Carte sur table

- Places assises : 40 places + 40 en terrasse.

- Ouverture : mardi et mercredi midi ; jeudi et vendredi midi et soir ; samedi soir. Fermeture pendant les vacances scolaires.

- Salariés : 11, dont 7 porteurs de trisomie 21.

- Formule : plat-dessert ou entrée-plat à 17,50 € le midi et à 23 € le soir.

Entrée, plat, dessert à 27 € le soir.

- Ticket moyen : environ 20 € le midi et 31 € le soir

Activité : Restaurant

Coordonnées : 

4, rue des Trois-Croissants 44000 Nantes

02 40 20 33 86 

restaurant.lereflet@gmail.com

projetlereflet