Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Covid-19

Crise sanitaire | La 5e vague casse la reprise dans la restauration

Après les annonces d'Olivier Véran le 24 novembre, rien ne va plus dans le secteur de la restauration. En pleine crise de légitimité, plombés par les difficultés à l'embauche, les restaurants font face à des annulations en cascade qui pourraient menacer sérieusement la reprise économique.

C'est la fin du quoi qu'il en coûte, clamait Bruno Le Maire, dans un tout autre contexte. La rentrée, la vaccination avançant et la reprise économique annonçaient des perspectives, sinon radieuses, au moins positives pour le secteur de la restauration, malgré la suppression progressive des aides (fonds de solidarité notamment). C'était sans compter sur l'arrivée d'une forte 5e vague qui inquiète fortement les acteurs. « Les conséquences économiques sur le secteur sont directes et catastrophiques, alerte l'Umih, alors même qu’aucune mesure de fermeture ou de couvre-feu ont été prises et que les professionnels de l’hôtellerie-restauration appliquent un protocole sanitaire renforcée pour assurer la sécurité des salariés et des clients, les annulations pour les semaines à venir sont constatées par 65% des professionnels ayant répondu à une enquête menée par l’UMIH depuis le 30 novembre 2021. »

Les restaurateurs peuvent toujours se rassurer en écoutant les bruits de couloirs venus de Matignon ou de l'Elysée. Couvre-feu et confinements ne sont pas à l'ordre du jour - pour le moment -. Mais l'annonce d'une nouvelle vague a suffit malgré tout à plomber les perspectives économiques. L'Umih révèle dans son sondage que les 3.000 entreprises répondantes déclarent à 75% une baisse de leur chiffre d’affaires entre 2019 et 2021 et pour 30% d’entre eux la baisse atteint 50 %.

« Notre secteur a manifestement encore besoin de cousu-main alors que s’ouvre une nouvelle période de grande incertitude avec cette 5ème vague épidémique. Le dispositif « coûts fixes » encore très peu utilisé selon notre enquête – à peine 20% - ou le fonds de solidarité doit pouvoir être réactivé à la demande pour les entreprises qui en auront besoin pour cette fin d’année », alerte Roland Héguy, président confédéral de l'Umih. Il appelle les Français à maintenir leurs réservations dans les hôtels et restaurants, et à faire confiance aux professionnels. 

Articles connexes