Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Sélection Equipement & Services

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Histoire de

Cinquantenaire | Kronenbourg se modernise à Obernai

Plus grande brasserie de France avec 6,9 millions d'hectolitres brassés et embouteillés chaque année, l'usine Kronenbourg à Obernai fête ses 50 ans.

C'est un anniversaire hautement symbolique que fête Kronenbourg cette année : les 50 ans de son site de brassage à Obernai. L'occasion pour son vice-président production Stéphane Munch de souligner le gigantisme de la brasserie. « Elle a été inaugurée en 1969 et ce sont nos chiffres fétiches : nous produisons 6,9 millions d'hectolitres, le site s'étend sur 69 hectares, emploie 690 personnes... et je suis né en 1969 », s'amuse le directeur. Le site d'Obernai compte trois salles de brassage d'une capacité totale de 30 000 hl/jour et 11 lignes conditionnant 30 recettes chaque jour, à un rythme de 120 000 l/h.

Toutefois, cinquante ans après sa création, l'usine arrive à saturation. Afin de pouvoir soutenir la croissance de Kronenbourg en France, le groupe Carlsberg a donc décidé d'injecter 100 millions d'euros pour améliorer son outil de production. « 40 millions seront utilisés pour augmenter la capacité, 40 autres pour moderniser le site et 20 millions pour améliorer les conditions de travail, en synergie avec un programme de développement durable, souligne Stéphane Munch. Nous prévoyons cinq ans de travaux et le premier coup de pioche sera donné en 2020. » 

Obernai compte aujourd'hui 11 lignes de conditionnement de 500 000 bouteilles de 25 cl/heure.

La première tranche de travaux de 45 M€ servira à installer une 12e ligne de production d'une capacité de 60 000 bouteilles/ heure (600 000 hl/an), puis, une à une, les plus anciennes lignes seront modernisées. « Car seules deux d'entre elles ont moins de 20 ans » , rappelle le vice-président production Obernai. La construction d'un nouveau bâtiment sur le site est également prévue, qui permettra d'accroître de 20 % les capacités de stockage des palettes de produits finis… De quoi rester la plus grande brasserie de France.

Vue aérienne du site de production en 1968.

En cinquante ans, le site de production est passé de 10 à près de 70 ha. 

L'atelier de brassage en 1968.

80 % de la production est acheminée en train. Construction des voies ferrées, en 1967.  

Renforcement des cuves de fermentation, janvier 1968. 

Montage des silos de drêche humide, avril 1968. 

Aujourd'hui, le site emploie 700 personnes. 

La Tourtel Twist, lancée en 2015, est produite à Obernai. 

Une bière sur trois consommées en France sort des lignes d'Obernai. 

Chiffres clés

- 29 octobre 1969 : inauguration de la brasserie d'Obernai, qui compte sa propre station d'épuration et une voie ferrée

- 972 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018

- 1 bière sur 3 consommées en France sort des lignes d'Obernai

- 1,2 Mhl sont conditionnés en fût, 1,2 Mhl en boîtes et 4,5 Mhl en bouteilles

- En France, 4,5 Mhl sont commercialisés en GMS, 1,2 en CHR

- 6 levures et 28 houblons sont utilisés selon les recettes

- 80 % de la production est acheminée en train vers les plates-formes de stockage

- 13 trains par semaine de 18 à 35 wagons transitent par le site

Articles connexes