Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Covid-19

Confinement, semaine 1 | « Je pense que je vais stopper mon activité après le mois de novembre »

Chaque semaine, L'Auvergnat de Paris et La Revue des Comptoirs donnent la parole aux restaurateurs, cuisiniers, pâtissiers, syndicats, fournisseurs et distributeurs, tous impactés par les nouvelles mesures sanitaires et la deuxième vague de la Covid-19.

Mardi 3 novembre : première semaine de confinement

Jean Terlon, chef propriétaire du restaurant le Saint-Pierre (Longjumeau, Essonne)

La Revue des Comptoirs : Comment réagissez-vous aux annonces ?

Contrairement à beaucoup de professionnels, je m’attendais à ce reconfinement… Je ne sais plus trop quoi penser, c’est un coup de massue car d’un seul coup il faut de nouveau s’arrêter de travailler. On assiste à une méconnaissance de nos métiers : d’un point de vue opérationnel, on ne ferme pas un établissement comme ça, pas plus qu’on ouvre un restaurant du jour au lendemain. Nous sommes fatigués et découragés. Le mot que l’on entend, se « réinventer » ; pour moi cela n’a aucun sens. Si se réinventer c’est abandonner la restauration à table, il faut nous le dire… La restauration traditionnelle est en train de se transformer en restauration livrée.

La Revue des Comptoirs : Comment vous vous adaptez ?

Je faisais déjà de la vente à emporter avant la crise, cela fait 25 ans qu’on peut acheter des plats à emporter dans mon restaurant : confits de canards, cassoulets, foie gras, etc. On a l’impression que les restaurateurs découvrent la VAE et, dans la presse grand public, on laisse entendre que cette activité va nous sauver alors que cela n’assure bien souvent que 30 % du chiffre d’affaires.

La Revue des Comptoirs : Est ce que cela remet en cause à moyen ou long terme la survie de votre établissement ? Envisagez-vous une fermeture provisoire ou définitive ?

Je pense que je vais stopper mon activité après le mois de novembre. J’ai commencé à 15 ans, j’en ai aujourd’hui 61 ; je ne compte pas me réinventer car cela fait 40 ans que je le fais. La cuisine et la restauration sont déjà liées à l’innovation et la création. Aujourd’hui, tant que le Gouvernement fera le yoyo sur le confinement et le déconfinement, avec des fermetures intempestives, nous ne pourrons pas gérer un établissement. J’ai assez donné et je n’ai pas l’intention de m’embarquer une nouvelle fois dans une situation où l’on passe son temps à déposer des dossiers pour le chômage partiel ou à gérer la marchandise… Je suis toujours passionné par le métier, mais la réalité est rude. Le soutient des assurances est en plus inexistant.

Articles connexes

Le Magazine

Agenda

Du 28 au 30 Mai 2021

Printemps des Liqueurs

En savoir plus
Du 17 au 20 juin 2021

Bordeaux fête le vin

En savoir plus
Du 11 au 13 septembre 2021

Paris coffee show

En savoir plus
Du 12 au 13 septembre 2021

Salon Gourmet Selection

En savoir plus
Septembre 2021

Sirha

En savoir plus
Du 17 au 20 octobre 2021

Serbotel, Nantes

En savoir plus
Du 28 au 30 novembre 2021

EXP'HÔTEL - Bordeaux

En savoir plus
Du 15 au 16 mars 2022

M.A.D.E - Paris

En savoir plus
Du 15 au 19 octobre 2022

SIAL Paris

En savoir plus
Du 6 au 10 novembre 2022

Equip'hotel - Paris

En savoir plus
2022

Les Brasseurs de France au Salon de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
Reporté en 2022

Salon International de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
5-6 octobre 2021

Food Hotel Tech Nice

En savoir plus
9-10 novembre 2021

PARIS EVENT CENTER

En savoir plus