Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Covid-19

Vos témoignages | « Il n’a pas appliqué le chômage partiel, j’étais déçu qu’il fasse ça »

La crise due au coronavirus ne touche pas seulement les restaurateurs ou les fournisseurs du CHR. Les salariés du secteur sont les victimes collatérales des fermetures des restaurants. L’hiver dans les Alpes et l’été sur la Côte d’Azur, le chef cuisinier qui témoigne ci-dessous travaille en saisonnier depuis plus de vingt ans, dont une quinzaine d’année chez le même employeur. Il a souhaité garder son anonymat pour raconter sa déconvenue.

Une annonce brutale

« Depuis 18 ans, je fais les saisons : l’été sur la Côte d’Azur, l'hiver dans les Alpes. Mon patron joue le jeu, j’y suis depuis quinze ans alors j’ai le droit aux primes. Je suis chef de cuisine. Le soir de l’annonce, j’étais en poste. Je me rappelle, c’était un samedi soir et le président de la République a dit à 20 heures qu’il fallait fermer, avec une fin de service à minuit. Et on avait toute la marchandise que l’on avait commandée. C’était la grosse période : un mois de mars à la montagne. Nous avons été obligés de fermer. »


Un contrat écourté

« On a fait le nettoyage le dimanche et puis on a dû partir chez nous. Le problème c’est que j’avais un contrat qui allait jusqu’au 26 avril. Il nous a dit “s’il y a des choses qui se mettent en place, je vous ferai signe” et deux jours après les premières mesures étaient dévoilées. C’était un peu discordant au début puisque le chômage ne s’appliquait pas à tout le monde mais en fait, si. Et également aux saisonniers. Je l’ai rappelé mais il m’a dit que c’était trop tard : son comptable lui avait conseillé de faire une fin de contrat et tous les papiers Assedic étaient déjà partis. Il l’a dâté au 15 mars. Il n’a pas appliqué le chômage partiel, j’étais déçu qu’il fasse ça. 

J’aurais pu toucher mon salaire du mois de mars et puis le chômage partiel à hauteur de 84 % pour le mois d’avril… Je perds beaucoup, presque 3 000 euros. Avec Pôle Emploi, j’ai moins que le chômage partiel. Je touche 1 700 € au lieu de 2 000 € net. Trois cents euros d’écart… On se fait avoir. Les aides sont pour les patrons et nous n’avons le droit à rien. Le comptable ne voulait peut-être pas se prendre la tête à avancer les quinze salaires puis attendre le remboursement de l’État. »



Une saison estivale bloquée

« L’été, je travaille sur une plage privée. Elle peut être montée dès le mois de mars et démontée fin octobre. Je devais commencer le 1er mai, après mon contrat dans les Alpes, mais la plage n’est toujours pas montée. Je pense que c’est mort pour la saison. J’ai un ami voiturier dans un grand hôtel à Monaco pour qui c’est compliqué aussi. Tout est bloqué. Et si  les restaurants ouvrent au mois de juin, si vous faisiez 200 couverts et que vous n’en faites plus que 50, il faudra moins de personnel. Ça va être très compliqué dans le Sud de la France. »


Une reconversion imprévue

« Quand je suis revenu sur la côte, je suis allé à l’hôpital pour savoir s’ils avaient besoin de cuisiniers. Et c’était le cas. Du coup, depuis un mois et demi, je suis à l’hôpital. J’ai un contrat de cinq mois en contractuel. Ça me permet d’avoir une qualité de vie que l’on n’a pas en faisant les saisons. C’est l’opposé du type de restauration que je fais. Ce n’est pas mon truc la cuisine de l’hôpital mais les normes d’hygiène sont carrées et je ne travaille pas le week-end. Bon, le salaire n’est pas le même, je suis à 35 heures et je gagne 1 300 € au lieu du double. J’ai du temps pour des activités annexes mais il n’y a pas de contact avec la clientèle et on n’entend pas les bons de commandes arriver.  J’ai 45 ans maintenant alors, on verra...»



Articles connexes

Le Magazine

Agenda

Du 11 au 15 janvier 2021

Hopwine - en ligne

En savoir plus
Les 25, 26 et 27 janvier 2021

Millésime Bio - Montpellier

En savoir plus
Du 01 au 02 fevrier 2021

Resthotel

En savoir plus
Les 15, 16 et 17 février 2021

WINE - Paris

En savoir plus
Les 15, 16 et 17 février 2021

Phar'Event - Paris

En savoir plus
Les 23, 24 et 25 février 2021

Vinexpo - Hong Kong

En savoir plus
Du 27 février au 7 mars 2021

Concours Général Agricole du Salon de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
Du 15 au 19 mars 2021

Les Grands Jours de Bourgogne

En savoir plus
07 et 08 avril 2021

Sandwich & Snack Show - Paris

En savoir plus
Les 09,10, et 11 avril 2021

Salon des vins des Vignerons Indépendants - Paris

En savoir plus
Du 18 au 21 avril 2021

Vinitaly, Enolitech, Sol & Agrifood - Veronne

En savoir plus
29 mai au 2 juin 2021

Sirha - Lyon

En savoir plus
Du 23 au 25 fevrier 2021

SETT - Montpellier

En savoir plus
Les 2 et 3 mars 2021

Food Hotel Tech - Paris

En savoir plus
Du 2 au 5 mars 2021

ProWine Asie - Singapour

En savoir plus
Les 15, 16 et 17 mars 2021

Egast - Strasbourg

En savoir plus
Les 21, 22 et 23 mars 2021

Prowein - Düsseldorf

En savoir plus
Du 22 au 23 mars 2021

Resthotel

En savoir plus
Du 07 au 08 avril 2021

Snack show

En savoir plus
Les 9, 10 et 11 avril 2021

Salon des vins « Les Printemps de Châteauneuf-du-Pape »

En savoir plus
Les 10, 11 et 12 avril 2021

Rhum Fest Paris - Vincennes

En savoir plus
Les 12 et 13 avril 2021

Vinomed - Montpelier

En savoir plus
Du 18 au 21 avril 2021

Sol&Agrifood

En savoir plus
Les 23,24 et 25 avril 2021

Grand week-end des Crozes-Hermitage - Mercurol

En savoir plus
Du 17 au 20 mai 2021

Hostelco - Barcelone

En savoir plus
Du 18 au 21 mai 2021

ProWine Asie - Hong Kong

En savoir plus
Du 29 mai au 02 juin 2021

Sirha

En savoir plus
Du 17 au 21 juin 2021

Bordeaux fête le vin

En savoir plus
Du 26 au 27 septembre 2021

Salon Gourmet Selection

En savoir plus
Du 17 au 20 octobre 2021

Serbotel, Nantes

En savoir plus
Les 21, 22 et 23 novembre 2021

EXP'HÔTEL - Bordeaux

En savoir plus
2021

Printemps des Liqueurs

En savoir plus
2021

Paris coffee show

En savoir plus
2021

Air Provence - Var

En savoir plus
2021

M.A.D.E - Paris

En savoir plus
2022

SIAL Paris

En savoir plus
2022

Equip'hotel - Paris

En savoir plus
2022

Les Brasseurs de France au Salon de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
Reporté en 2022

Salon International de l'Agriculture - Paris

En savoir plus