Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Analyse | La trésorerie des restaurants se porte mieux qu'avant la crise

Une étude du Conseil d'analyse économique révèle l'évolution des trésoreries du secteur hôtellerie-restauration pendant la crise sanitaire. Et les PGE ont énormément aidé les établissements français, en les sortant d'un début de crise. Plus de la moitié d'entre eux ont d'ailleurs eu recours à cette aide de l'Etat.

La trésorerie des établissements de l’hôtellerie-restauration se porte très bien. Elle est même bien meilleure qu’au début de la crise sanitaire, d’après une étude du Conseil d’analyse économique (CAE). D’après Hélène Paris, secrétaire générale du CAE, « la trésorerie s’est améliorée, en particulier dans le secteur de l’hôtellerie-restauration ». 

Et les établissements doivent principalement cela aux PGE. L’étude montre qu’avant la crise sanitaire, la situation des CHR n’était pas au beau fixe. En effet, environ 25 % des entreprises du secteur avaient une trésorerie faible ou très faible. On note une chute au moment du premier confinement, vite stoppé par les aides de l’Etat. « Le premier PGE a été pris massivement en avril-mai 2020 », explique Etienne Fize, économiste au CAE. « La situation était très bonne pour eux, ce qui a amené le nombre d’entreprises en situation difficile à baisser. » 

La situation trésorière des CHR est restée bonne jusqu’en août 2021 où plus de 50 % des établissements de l’hôtellerie-restauration ont « une situation trésorière bonne ou très bonne ». L’économiste du CAE explique cela par « les PGE et la reprise du travail, car il y a ce côté saisonnier ; les restaurateurs font un plus gros chiffre d’affaires en été ».

Un recours massif aux PGE

D’après Virginie Viale, « le secteur hébergement-restauration a eu un grand recours aux PGE et est celui qui a eu le plus recours au fonds de solidarité, environ 50 % des entreprises de l’hôtellerie-restauration ont eu recours à un PGE ». 

Argument vérifié par le rapport final de l’inspection générale des finances, faisant état des lieux sur les mesures de soutien financier accordé aux entreprises, face à l’épidémie de Covid-19. Durant la première vague, 40 % des établissements de moins de 5 salariés, 57 % de celles de 5 à 10 salariés, 62 % de celles de 10 à 250 salariés et 32 % de celles embauchant plus de 250 salariés ont eu recours à cette aide de l’Etat.

Articles connexes