Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Covid-19

Partie 3 | Fonds de commerce face à la crise : la nuit est morte et les discothèques avec

Fermeture des établissements, réouverture des terrasses, puis des salles, restrictions des horaires puis de nouveau fermeture... En quelques mois, les cafetiers et restaurateurs ont tout subi. La valeur de leurs fonds de commerce commence à pâtir, notamment dans le cas des discothèques, qui font face à une équation insoluble. Troisième épisode de notre série sur les fonds de commerce : la Covid a réussi à tuer la nuit, et les discothèques avec.

Dans l’optique d’une relance des échanges de fonds de commerce, un dernier point d’interrogation subsiste, celui de l’endettement. « Toute entreprise peut être vendue, mais pas en dessous du montant de ses dettes, explique Mikaël Dumortier, à la tête de l'agence Immopro de Lyon. Cela peut arriver notamment avec des entreprises qui ont été rachetées dernièrement et qui ont subi immédiatement la baisse d’activité. » Un cas rarissime jusqu’alors, mais qui pourrait bien devenir plus fréquent en 2021 avec la multiplication des PGE et autres facteurs d’endettement, comme les reports de charges, ou les loyers impayés.

« Aujourd’hui, si on me donne un fonds de commerce de ce type à vendre, je serais très embêté, je ne saurais pas quoi en faire puisque personne ne voudra l’acheter. » (Bruno Marcillaud, Century 21 Horeca)

« Le monde est une grande piste de danse », chantait Luke en 2015 dans son titre Discothèque. Aujourd'hui, il n'en est plus rien. En matière d’endettement et de perte de valeur vénale, les discothèques font office de cas d’école. « C’est le pire du pire, assure Bruno Marcillaud, dirigeant du groupe Century 21 Horeca. Les discothèques sont restées totalement fermées depuis le début de la crise, ne laissant aucun semblant de bilan et aucune perspective puisque le Gouvernement les voit comme un lieu de perdition où le cadre sanitaire et la distanciation ne sont pas applicables. Aujourd’hui, si on me donne un fonds de commerce de ce type à vendre, je serais très embêté, je ne saurais pas quoi en faire puisque personne ne voudra l’acheter. »

Un secteur qui avait déjà mauvaise presse auprès des banquiers

Même son de cloche du côté de Mikaël Dumortier. « C’était une activité qui avait déjà beaucoup de mal à se faire financer par les banques, entre les risques de fermetures administratives, les horaires d’ouverture de nuit, et les problématiques d’alcool et de drogues, détaille-t-il. Cela va très clairement s’aggraver. C’est dans ce secteur qu’on va avoir le nombre de fermetures le plus important. » Le spécialiste des fonds de commerce lyonnais ne voit que deux possibilités en cas de nécessité de vente : « Soit vous tombez sur un acheteur qui paie comptant, auquel cas ce dernier négociera le prix fortement à la baisse. Soit ce n’est pas le cas, et les banques ne voudront jamais appuyer une reprise. Ce sera alors le dépôt de bilan et la vente aux enchères. »

Comme un symbole, la mise en vente de l'emblématique discothèque Le Tango située dans le Marais à Paris vient confirmer l'analyse du patron d'Immopro. Fermées depuis le 14 mars, considérées comme des lieux où la transmission du virus est rendue propice par l'alcool et la proximité des personnes, les discothèques restent dans le brouillard alors qu'une troisième vague de Covid-19 balaye actuellement l'Europe et le monde. 

Épisode 1 : Les fonds de commerce face à la crise : Paris, le géant endormi

Épisode 2 : Fonds de commerce face à la crise : les ventes en chute libre partout en France

Articles connexes

Le Magazine

Agenda

Du 17 au 20 mai 2021

Hostelco - Barcelone

En savoir plus
Du 18 au 21 mai 2021

ProWine Asie - Hong Kong

En savoir plus
29 mai au 2 juin 2021

Sirha - Lyon

En savoir plus
Les 14, 15 et 16 juin 2021

Vinexpo - Paris

En savoir plus
Les 14, 15 et 16 juin 2021

WINE - Paris

En savoir plus
Du 17 au 21 juin 2021

Bordeaux fête le vin

En savoir plus
Les 5 et 6 septembre 2021

Paris coffee show

En savoir plus
Du 26 au 27 septembre 2021

Salon Gourmet Selection

En savoir plus
Septembre 2021

Sirha

En savoir plus
Du 17 au 20 octobre 2021

Serbotel, Nantes

En savoir plus
Les 21, 22 et 23 novembre 2021

EXP'HÔTEL - Bordeaux

En savoir plus
2021

Printemps des Liqueurs

En savoir plus
2021

Air Provence - Var

En savoir plus
2021

M.A.D.E - Paris

En savoir plus
Du 15 au 19 octobre 2022

SIAL Paris

En savoir plus
2022

Les Brasseurs de France au Salon de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
2022

Equip'hotel - Paris

En savoir plus
Reporté en 2022

Salon International de l'Agriculture - Paris

En savoir plus