Comptoirs // Et avec, je vous mets quoi ?

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Sélection Drinks

La Sélection Equipement & Services

La Tournée des Patrons

Profession

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Food & Drinks

Accompagnements stars | Et avec, je vous mets quoi ?

Exit le fagot de haricots, la tomate provençale et le riz en dôme. Bienvenue dans une nouvelle ère où la notion même d'accompagnement est désuète et où le légume est roi.

L'assiette accompagnée de légumes est tranquillement en train de devenir obsolète. » La sentence de Rémy Lucas du cabinet Cate Marke ting est sans appel. « Cette notion de garniture, d'accompagnement, de légume qui va avec est en train de bouger. Jusqu'à maintenant, on pensait accompagnement végétal mais, aujourd'hui, il y a des plats uniques végétariens mariant légumes, graines, etc. et sans autre forme d'accompagnement. » Le légume revient donc en force sous le prisme de la gourmandise. Acteur majeur du secteur, Bon-duelle Food Service ne s'y est pas trompé.

Lors du Sirha 2017, désireuse d'enclencher un nouveau « mouvement », l'entreprise lance son opération « Des légumes qui envoient ! » s'appuyant notamment sur ces données : 34 % des Français se disent flexitariens, 61 % des 18-24 ans envisagent de manger plus de légumes à l'avenir et un chef sur deux souhaite élargir son offre végétarienne. Après cette première étape visant à inspirer les cuisiniers, Bonduelle Food Service entre dans le vif du sujet avec « Le végétal qui envoie » en lançant une gamme - inédite sur le segment - de pépites mariant légumes et légumineuses, couplée à un service dédié aux chefs. Baptisé Greenologie, il propose sur le site inter net de la marque des vidéos tutos, des recettes, des conseils de vente, etc.

Petit bonus, les huit conseillers culinaires de la brigade se déplacent dans les restaurants pour des rendez-vous pro à pro et organisent des masterclass en région afin d'aider les clients à construire leur offre végétale.

« 46 % DES FRANÇAIS SOUHAITERAIENT QUE LES RESTAURANTS TRADITIONNELS PROPOSENT UN OU DEUX PLATS VEGAN À LA CARTE. »

Quels sont les légumes « à la mode », vous demandez-vous ? « Les choux, répond Rémy Lucas. vert braisé, blanc en salade, fleur rôtie, kale, brocoli, romanesco, pak choï… Les exotiques : patate douce, manioc, igname, gombos, banane plantain… Les champignons, les courges et les légumes oubliés : racine de persil, cerfeuil tubéreux, betterave, panais, rutabaga, topinambour… Mais aussi les légumineuses et les graines. » Si, indéniablement, la vague du cru (raw food) déferle sur la restauration, cuire son légume selon telle ou telle technique peut signer un plat. « Le légume va être proposé vapeur, rôti dans son intégralité comme une viande, braisé, fumé, en coque d'argile. Ou décliné tel un chou-fleur en semoule, en chips et en purée. » Et le riz dans tout ça, a-t-il toujours sa place dans l'assiette ? « Oui, mais ni pilaf, ni créole ! » assène le spécialiste. Il se colore (safran, pesto), se cuit soufflé ou brûlé. Et le risotto reste dans la course. S'il y a bien un accompagnement immuable, sacralisé, en tête des mets préférés Français, à tel point que plusieurs restaurants lui dédient l'intégralité de leur carte, c'est la frite. « On n'en a jamais autant mangé, reconnaît Rémy Lucas. Les gens veulent se faire plaisir et la frite est un produit régressif. On en consomme dans la rue, à la fête foraine… Une barquette de plaisir. Aucun légume ne la concurrence à ce niveau-là ! »

Elle réussit la prouesse de se diversifier sans se dénaturer. Certains troquent ainsi la pomme de terre pour de la patate douce, de la banane plantain ou de la carotte, en changent la forme ou l'aromatisent (au paprika ou à la fleur de thym), oublient le bain d'huile et optent pour de la graisse de canard, de bœuf ou du beurre. « Elle devient un plat à part entière. Il y a même une premiumisation de la frite. »

Et demain, qu'est-ce que les chefs vont cuisiner ? « Des algues, des salades d'herbes et jeunes pousses, des fruits et du pain, prédit Rémy Lucas. Le pain ne coûte pas cher, s'imbibe volontiers de sauce, peut être transformé en chapelure, en pain perdu… Il était à côté de l'assiette, il rentre dedans. Le hamburger ? C'est du pain. Le hot dog ? C'est du pain. Le croque-monsieur ? C'est du pain… » 

Un peu moins de viande, un peu plus de légumes. L'assiette se métamorphose, les équilibres changent. Mais la gourmandise reste.

La Collection B'Creative de Bonduelle Food Service compte trois recettes de pépites 100% végétales mariant légumes et légumineuses : pois chiches et maïs, pois cassés et courgettes, lentilles corail et carottes. En salade, en risotto, en accompagnement et même en dessert, ces pépites se restituent en huit minutes dans l'eau bouillante.

 

Trublion de la pomme de terre, Lutosa fait voyager la frite dans sa gamme Saveurs du monde. Avec les Surf Potatoes d’une part, des frites blondes ondulées élaborées à partir d’une variété de pommes de terre au taux de matière sèche élevée, et les Spicy krisspy d’autre part, des frites gaufrées et enrobées d’épices tex-mex.

Il y a dix ans, McCain secouait le monde de la frite en lançant Fry n’dip, des bâtonnets à la coupe incurvée. En 2018, le spécialiste de la pomme de terre remet le couvert avec Crispers, des quartiers de pomme de terre avec peau, coupés en forme de V, ondulés et enrobés d’une préparation croustillante. À proposer en assiette à l’apéritif ou en accompagnement.

Articles connexes

Le Magazine

Agenda

14-16 décembre 2018 / Paris

Salon ViniBio

En savoir plus
30 novembre - 2 décembre 2018 / Lyon

2ème salon gastronomique de Lyon

En savoir plus
13-14 janvier 2019 / Paris

Salon des vins de la Vallée du Rhône et de la truffe

En savoir plus
19 janvier 2019 / Sarlat

Trophée Jean Rougié du foie gras et de la truffe - spécial 10 ans

En savoir plus
26-30 janvier 2019

Sirha, à Eurexpo, à Lyon

En savoir plus
11-13 février 2019 / Paris

1ère édition de Wine Paris "quand Paris devient la capitale mondiale du vin"

En savoir plus