Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Concours | Des prix pour les futures étoiles

La neuvième édition du Concours Écoles - De l’École aux Étoiles s’est clôturée ce jeudi 17 mars avec la remise des prix au Lycée Hôtelier Jean Drouant. Jean-François Girardin, MOF, président de la Société Nationale des MOF et président du jury a annoncé les résultats et a sacré vainqueur l’équipe du Lycée de Gascogne.

Le Lycée de Gascogne (Talence, 33) remporte la première place du Concours Écoles - De l’École aux Étoiles. Rémi Faucher, le coach enseignant, sera donc l’enseignant accompagnateur lors du prochain concours, en 2023, lors de l’édition anniversaire des dix ans. La remise des prix s'est tenue ce jeudi 17 mars, au Lycée Hôtelier Jean Drouant. Cette année, le concours accueille un jury de référence composé notamment de Jean-François Girardin, MOF et Président de la Société Nationale des MOF ainsi que de Patrick Bouffety. 

Tout comme l’année dernière, le Lycée CFC/UFA Jeanne Delanoue (Cholet, 49) remporte la deuxième place ainsi que le « Prix Spécial Service et Commercialisation ». Interrogée sur son secret, Pauline Graton, qui a reçu le prix, explique qu’il s’agit tout simplement d’une histoire de « passion ». Enfin, la troisième place sur le podium revient au Lycée Hôtelier du Touquet (62). 

Le président de la Société Nationale des MOF ainsi que du jury a déclaré qu’il était important « d’accompagner dans la transmission et dans la formation pour promouvoir les talents de demain ». Il ajoute également que « face aux problèmes de recrutement dans le secteur », il faut « changer la formation, pour qu’elle suive le train de l’avenir et que les écoles hôtelières françaises restent parmi les plus prisées de tous les étrangers du monde ». 

Articles connexes