Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Cinéma | « Délicieux », l’histoire du premier restaurant de France

Le film Délicieux, sorti dans les salles le 8 septembre, raconte l'histoire de la création du premier restaurant moderne. Les chefs Thierry Charrier et Jean-Charles Karmann ont conseillé l'équipe du film et Metro France a fourni les matières premières.

Le film Délicieux est présent dans les salles depuis le 8 septembre dernier. Réalisé par Eric Besnard, il raconte l’histoire de la création, peu avant la Révolution Française, du premier restaurant moderne tel qu’on le connaît aujourd’hui : avec des tables individuelles, une carte avec une formule entrée-plat-dessert ou encore un service à l’assiette. Le film doit son nom à un amuse-bouche à la pomme de terre et à la truffe, qui vaudra au chef son limogeage par le duc de Chamfort, point de départ de son nouvel objectif : cuisiner pour tous.

« Parler de la cuisine c’est parler de notre identité. Tous les gens qui sortent de ce film disent “on a faim” », a déclaré lors de l’avant-première organisée le 30 août dernier au Max Linder (Paris 9e), Isabelle Carré, qui campe Louise, l’un des rôles principaux du film. Les chefs Jean-Charles Karmann et Thierry Charrier se sont occupés de conseiller l’équipe du film, d’abord pour confirmer la cohérence des plats imaginés avec ceux de l’époque, et puis pour former les acteurs à quelques gestes de cuisine. Jean-Charles Karmann raconte ainsi ce travail d’historien : « Nous avons étudié, beaucoup cherché dans les livres. Nous avons essayé de rendre les plats les plus proches possibles de l’histoire. Nous étions dans la vraie histoire. »

Metro France a par ailleurs fourni les équipes en matières premières pour la réalisation des plats. « Nous avons été très honorés d’avoir été choisis », a remercié Pascal Peltier, le directeur général du grossiste alimentaire, qui a ajouté avoir « l’impression d’être dans un musée avec une succession de tableaux ».

Articles connexes