Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Sélection Equipement & Services

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Cul Sec

L'entretien décalé | Cyril Hubert, biérologue

Originaire du Loir-et-Cher, Cyril Hubert a travaillé pour la restauration suisse notamment, avant de se former en sommellerie de la bière. Biérologue, il est consultant et formateur en bière pour les professionnels du CHR, et membre de jury pour des concours internationaux. Cyril Hubert a répondu aux questions décalées de notre interview Cul-sec.

Votre café-restaurant fétiche ?

« Je n'en ai pas !

Une boisson et un lieu ?

« Une bière, forcément : l'imperial rye baltic porter vieillie en fût de cognac, puis de bourbon, de la brasserie Pohjala (Estonie), dégustée dans la cave à bières Chez Nanie, à L'Isle-Adam, près de Paris.

Votre expérience gustative la plus marquante ?

« Avant, je n'aimais pas les huîtres, mais j'ai quand même voulu tester.

J'ai associé des fines claires n° 3 avec une berliner weisse de la brasserie Stone.

C'était un accord juste incroyable. Et, depuis, je mange des huîtres !

Votre péché mignon le plus inavouable ?

« Il est inavouable, donc ça doit rester secret !

Ce qui vous porte sur les nerfs dans votre profession ?

« Les gens jaloux et malhonnêtes, donneurs de leçons, qui se permettent en plus de te juger sans rien savoir de toi. Et, aussi, le fait d'appeler la bière par sa couleur. C'est complémentaire, mais plus suffisant de nos jours.

Une anecdote ?

« Si je vous dis que je ne bois pas une goutte de bière ou d'alcool en général quand je suis seul… Vous me croyez ? J'ai la chance de faire partie des personnes qui ne boivent que quand elles travaillent.

Votre dernière ivresse ?

« C'était avec mon cousin, à Paris. Un mec incroyable. Je me retrouve beaucoup en lui, donc je me laisse emporter par l'ivresse de la vie.» 

Cyril Hubert Ⓒ Lausanne Studio photo 

Contact sur www.les-degustateurs.com ou sur Facebook Cyril Hubert CH

Articles connexes