Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Personnalité | Crise sanitaire et restauration : Philippe Etchebest tire la sonnette d'alarme

Les conséquences de la crise sanitaire risquent de frapper les restaurateurs de plein fouet. C’est le constat qu’énonce Philippe Etchebest, ce lundi 1er novembre, sur Culture Média. Le chef craint le rapprochement des échéances de remboursement des aides du gouvernement, et la mauvaise image du secteur actuellement.

Ce lundi 1er novembre, Philippe Etchebest était l’invité de Culture Média. Le chef a profité de son passage à la radio pour tirer la sonnette d’alarme, craignant un « retour de bâton » après le « quoi qu’il en coûte » et les nombreuses aides accordées par l’État. « Il va y avoir les remboursements à faire des prêts garantis par l'Etat, plus le manque d'activité et le manque de chiffre d'affaires qui s'ajoutent à ça... l'équation n'est pas bonne et là, ça va devenir compliqué », confie-t-il.

Car le secteur a reçu beaucoup d’aides. Il a été à lui seul destinataire de plus de 30 % des aides versées dans le cadre du fonds de solidarité. Ajoutons à cela que 50 % des entreprises de l’hôtellerie-restauration ont eu recours à un PGE.

À lire aussi : La trésorerie des restaurants se porte mieux qu'avant la crise

Les chefs face à la pénurie de main d’œuvre

Philippe Etchebest ne souhaite pas que la situation actuelle ne dégrade l’image des CHR. « Beaucoup de professions sont touchées par le manque de personnel, je ne veux pas que les restaurateurs soient montrés du doigt, explique-t-il. Toutes les professions y font face. » Mais il est vrai que l’hôtellerie-restauration fait face à une pénurie de main d’œuvre sans précédent, avec 237.000 salariés de moins entre 2020 et 2021.

Pour le juré de Top Chef, la vaccination se présente comme l’une des seules solutions pour un retour à la normale chez les restaurateurs. En effet, celui qui était longemps opposé à la vaccination déclare : « la sortie de secours ça passe par la vaccination ».

À lire aussi : Hôtellerie-restauration : 237.000 salariés de moins entre 2020 et 2021

Articles connexes