Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Business & Stratégie

Click & collect | Trois solutions pour se lancer

Si les restaurateurs doivent toujours garder leurs rideaux baissés, la vente à emporter et le click & collect restent autorisés. Comment mettre en place ce système de retrait sur le point de vente rapidement et facilement ?

Déjà lors du premier confinement, le click & collect et le drive ont vu leur croissance s’accélérer. Ils ont même permis de limiter les pertes sur l’ensemble du secteur, selon une étude de The NPD Group. À la réouverture des restaurants, ces circuits ont d’ailleurs continué à être très actifs, avec une croissance en visites de 30 % pour le click & collect et 40 % pour le drive. Une fois encore, pour les restaurateurs, ces solutions numériques représentent une manière de continuer à générer du chiffre d’affaires. D’ailleurs, dans certaines régions, il est possible d’obtenir une aide financière pour la digitalisation de son établissement, comme c’est le cas en Île-de-France, qui propose une aide pour la transition numérique des artisans et commerçants franciliens. Pour les restaurants qui souhaitent se lancer, il existe différentes solutions.


Lyf Pay, solution « clé en main » gratuite pendant le confinement

L’application de paiement mobile Lyf Pay a décidé de mettre gratuitement ses solutions de click & collect et d’encaissement à disposition des restaurateurs pendant cette période de fermeture. « Nous avons constaté non seulement un potentiel, mais aussi un besoin de numérisation des restaurants, nous voulons donc être solidaires, faciliter et éviter les freins à la migration sur le digital pendant la crise sanitaire », explique Frédéric Leclef, directeur général délégué de Lyf Pay. À disposition des restaurateurs : une plateforme pour publier leurs menus et sur laquelle les clients peuvent payer directement. Ils peuvent ainsi proposer leur offre de restauration à emporter sur leur site web, leurs réseaux sociaux, ainsi qu’auprès de la communauté Lyf Pay, qui compte actuellement 1,5 million d‘utilisateurs. « Cela leur permet d’être plus visibles », commente Frédéric Leclef. Les restaurateurs bénéficient donc gratuitement, jusqu’au 31 décembre prochain, des frais d’installation (au lieu de 100 €), de l’abonnement click & collect (au lieu de 79 €/mois), de l’abonnement au service de livraison (au lieu de 10 €/mois). Il est par ailleurs possible de prendre des rendez-vous avec des professionnels de Lyf Pay afin d’être accompagné dans la création de leur solution de click & collect ou bien agir en toute autonomie.   

>Contournement>, créer un site sans coder

La startup de formation >Contournement> vient de lancer une opération « coup de main aux restos » afin d’aider les restaurateurs à réaliser eux-mêmes leur site et leur proposition de click & collect. La promesse : en une journée maximum, peu importe ses connaissances en informatique et ses compétences techniques, un responsable de restaurant peut être en mesure de créer et gérer lui-même son site de click & collect. « Notre objectif est de permettre à des gens qui ne sont pas techniques de faire leur site e-commerce », commente Erwan Kezzar, co-fondateur de >Contournement>. En formant gratuitement les gérants de restaurants, cafés, traiteurs à utiliser l’outil Squarespace, Erwan Kezzar souhaite que les restaurateurs puissent maitriser leurs outils numériques. « On utilise Squarespace car c’est un outil accessible, flexible et puissant », commente Erwan Kezzar. La formation est gratuite, les frais à prévoir sont uniquement liés au fonctionnement du site : l’abonnement à Squarespace (entre 24€ et 42€/mois, en fonction des choix), les frais du plug-in de paiement Stripe (1,4 % + 0,25 € par paiement) et le nom de domaine (moins de 15€ par an).

Rapidle, la boutique en ligne

La plateforme Rapidle, propose de mettre en place une boutique en ligne personnalisée en moins de cinq jours, avec une technologie simple et accessible à tous. L’abonnement (de 55 € à 59€ HT par mois) permet d’avoir sa propre boutique en ligne, son nom de domaine, ainsi que la possibilité de recevoir des commandes et de facturer en ligne. Une offre premium (89 à 99 € HT par mois) permet d’avoir une formation et un accompagnement. Rapidle, vient de lancer le « click & collect aux couleurs de votre ville », avec une première expérimentation à Avon (77). Un portail regroupe tous les commerçants catégorisés par métier à l’échelle de la ville. « Aujourd'hui plus que jamais, il est essentiel de digitaliser nos commerçants et nos villes. Beaucoup de commerçants et artisans manquent de ressources techniques et humaines pour se digitaliser, estime Steeve Broutin, cofondateur et président de Rapidle. En accompagnant les villes au plus près de nos commerçants notre volonté est d'aider nos commerces de France durement impactés, de les équiper d'outils et de ressources humaines pour les aider à surmonter du mieux que possible ces périodes économiquement difficiles. »


Quelques obligations légales

Avant de se lancer dans ce nouveau mode de vente, il est indispensable de disposer de conditions générales de vente (CGV) à jour de la législation applicable. Il s’agit du contrat en ligne régissant la transaction entre le commerce et le client. Par ailleurs, l’achat doit nécessairement être ponctué par un 1e clic de validation de la commande, puis un second clic de confirmation définitive de la commande (article 1127-2 du Code civil). La mention « commande avec obligation de paiement » ou une formule analogue (article L.221-14 du Code de la consommation) doit aussi nécessairement apparaître.

Articles connexes

Le Magazine

Agenda

Du 28 au 30 Mai 2021

Printemps des Liqueurs

En savoir plus
Du 11 au 13 septembre 2021

Paris coffee show

En savoir plus
Du 12 au 13 septembre 2021

Salon Gourmet Selection

En savoir plus
Septembre 2021

Sirha

En savoir plus
Du 17 au 20 octobre 2021

Serbotel, Nantes

En savoir plus
Du 28 au 30 novembre 2021

EXP'HÔTEL - Bordeaux

En savoir plus
Du 15 au 16 mars 2022

M.A.D.E - Paris

En savoir plus
Du 15 au 19 octobre 2022

SIAL Paris

En savoir plus
Du 6 au 10 novembre 2022

Equip'hotel - Paris

En savoir plus
2022

Les Brasseurs de France au Salon de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
Reporté en 2022

Salon International de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
5-6 octobre 2021

Food Hotel Tech Nice

En savoir plus
9-10 novembre 2021

PARIS EVENT CENTER

En savoir plus