Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Insolite | Clermont-Ferrand : un restaurant où le recrutement est... différent

Le Crepi Auvergne a ouvert son restaurant éphémère à Clermont-Ferrand. Un moyen pour les recruteurs et demandeurs d’emploi du secteur de la restauration de se rencontrer, au-delà des CV et lettres de motivation. Cap sur cette initiative qui bouscule les codes du recrutement.

Voilà une manière de recruter qui change de l’ordinaire. À Clermont-Ferrand, le Crepi Auvergne, une association regroupant des entreprises œuvrant pour l’insertion professionnelle, a ouvert son restaurant éphémère, pour la quatrième année consécutive. Cette année, l’établissement sélectionné est Toques Académie.

Cette action « propose à des personnes en recherche de travail de former une équipe pour concocter un repas, sous la tutelle d’une personne du métier », explique Vigrinie Viale, co-présidente du Crepi Auvergne. Elle ajoute que les candidats n’ont pas l’obligation d’avoir eu des expériences dans la restauration. Ils sont observés toute la matinée afin de « voir comment ils s’intègrent dans une équipe, leurs capacités d’apprentissage, leurs réactions ».

S’éloigner du schéma de recrutement traditionnel

Après la cuisine vient le service. Les demandeurs d’emploi devront ensuite servir leurs plats aux convives, les recruteurs. Ces derniers ont également accès, grâce à une photo des candidats et un QR code placés sur la table, à leurs CV et leurs recherches professionnelles. Pour Virginie Viale, ce procédé permet de « sortir du schéma CV, lettre de motivation en entretien d’embauche classique, parce que ce qui est important dans la plupart des cas, c’est le relationnel, les valeurs et le savoir-être ».

La co-présidente du Crépi Auvergne raconte également que les candidats « sont plus naturels » car cette mise en situation « désacralise la recherche d’emploi, casse les barrières et permet la rencontre ». Cette technique de recrutement quelque peu insolite aura tout de même permis à une personne d’avoir accès à un contrat d’apprentissage. Quatre autres participants ont convenu de rendez-vous avec les employeurs pour des possibilités d’embauche.

Articles connexes