Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Sélection Equipement & Services

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Cul Sec

Portrait | Christophe Fargier, fondateur et président de la brasserie Ninkasi

Fondateur et président de la brasserie Ninkasi

Votre café-restaurant préféré ?

Le Bistrot du Potager, à Gerland. Le chef y fait des portions sur le principe des tapas. Les produits sont de qualité et bien travaillés, l'ambiance conviviale !

Une boisson et un lieu ?

Le cocktail à la banane Deshaies, au bar l'Officine (Lyon).

Votre expérience gustative la plus marquante ?

La dernière était à Paris, au Brussel Beer Project, où j'ai goûté une bread ale (bière au pain) qui était salée ! J'ai vraiment adoré ce qu'apportait ce mélange.

Votre péché mignon inavouable ?

Les choux à la crème de la pâtisserie Délice des Sens.

Ce qui vous porte sur les nerfs dans votre profession ?

Voir aujourd'hui des petites brasseries avec un ou deux ans d'existence venir nous donner des leçons en nous disant que nous sommes une grosse brasserie industrielle ; cela me dérange profondément. On a fait partie des défricheurs qui ont permis l'émergence de lac raft. Ils se trompent de combat.

Votre dieu du CHR ?

J'ai un vrai attachement à Paul Bocuse. Il est venu visiter la brasserie fin août 1997, c'est un ami qui lui a montré les lieux, sans le reconnaître !

Il est reparti en disant « c'est super, vous avez tout compris » et c'est alors que quelqu'un est arrivé et a dit à mon ami : « Mais tu sais que c'était Paul Bocuse ? ! » C'est une belle histoire, il est un peu notre bonne étoile.

La dernière fois que vous vous êtes laissé emporter par l'ivresse ?

À Turin, dans un bar à cocktails. Ils avaient une large sélection de gin tonic, j'en ai goûté un, puis deux, puis trois… Je suis parti du bar bien enivré !

@Trafalgar Maison de Portraits

@Trafalgar Maison de Portraits