Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Syndicats | CHR : reprise des négociations sur les conditions de travail ce mardi

Ce mardi 22 février signe la reprise des négociations entre syndicats patronaux et salariaux de l'hôtellerie-restauration. Après être tombés d'accord sur une revalorisation des salaires à hauteur de 16 %, les représentants de la profession se concentrent désormais sur l'épineuse question des conditions de travail.

Les syndicats patronaux et salariaux de l’hôtellerie-restauration se remettent autour de la table. Ce mardi 22 février, les négociations reprennent. Après s’être mis d’accord sur la revalorisation des salaires de 16 %, les syndicats travaillent désormais à l’amélioration des conditions de travail. Le but étant de rebooster l’attractivité du secteur qui, entre 2020 et 2021, a perdu plus de 237 000 salariés.

Les discussions s’articuleront donc autour de la problématique des coupures, du travail le dimanche, mais également autour d’un possible treizième mois et de la majoration des heures supplémentaires. Pour rappel, selon des chiffres du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, 28 % des salariés du secteur disent avoir du mal à concilier vie personnelle et vie professionnelle. 

À lire aussi : Hôtellerie-restauration : 237.000 salariés de moins entre 2020 et 2021

Le conseil économique et social, dans son dernier rapport, a donc recommandé une vingtaine de mesures pouvant améliorer les conditions de travail du milieu CHR. On peut retrouver, parmi celles-ci, des propositions de chèques déjeuner, de chèques mobilité ou encore de chèques garde d’enfants. 

Les syndicats patronaux risquent de ne rien lâcher de leur côté puisque la revalorisation de 16 % des salaires a déjà entrainé des charges plus importantes pour eux. Les négociations sont amenées à durer jusqu’au mois de mai 2022. 

À lire aussi : Pénurie de main-d’œuvre : les conditions de travail pointées du doigt

Articles connexes